Norbord et Ainsworth prévoient s'unir dans une transaction de 759 millions

Norbord fabrique des panneaux à copeaux orientés communément... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

Norbord fabrique des panneaux à copeaux orientés communément appelés panneaux OSB.

Photo Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

Deux fabricants canadiens de produits en bois, Norbord (T.NBD) et Ainsworth Lumber (T.ANS) , prévoient s'unir par l'entremise d'une transaction évaluée à 759 millions de dollars qui créera un des plus grands producteurs mondiaux de panneaux à copeaux orientés, largement utilisés dans les secteurs de la construction résidentielle et industrielle.

Brookfield Asset Management (T.BAM.A) , le propriétaire majoritaire de chacune des deux entreprises, détiendra environ 53 % de la nouvelle entité, si l'accord obtient les autorisations réglementaires d'usage.

Le président et chef de la direction de Norbord, Peter Wijnbergen, conservera son poste de grand patron au sein de la nouvelle entreprise, tandis que le chef de la direction d'Ainsworth, Jim Lake, agira à titre de conseiller pour une période de six mois.

Le regroupement des deux entreprises conservera un bureau à Vancouver - où se trouve le siège social d'Ainsworth - pour servir ses efforts stratégiques visant à faire croître les exportations de la société vers l'Asie.

Les deux entreprises détiennent des installations complémentaires du point de vue géographique. Norbord compte sept usines nord-américaines, essentiellement dans le sud-est des États-Unis et une au Québec, tandis qu'Ainsworth possède quatre installations canadiennes, soit une en Ontario et trois dans l'Ouest canadien. Norbord exploite aussi quatre usines en Europe.

Les entreprises estiment que leur regroupement entraînera des synergies annuelles de 45 millions de dollars, essentiellement grâce aux transferts de technologies dans leurs installations, à l'appréciation des ventes et aux réductions de coûts pendant les 18 à 24 premiers mois. La capacité de production de la nouvelle entité sera de 7,7 milliards de pieds cubes de panneaux à copeaux orientés - la plus grande de l'industrie mondiale.

L'action de Norbord a pris lundi 16 cents à 24,12 $ à la Bourse de Toronto - après avoir grimpé jusqu'à 25,50 $ en cours de séance -, tandis que celle d'Ainsworth s'est appréciée de 13 cents, soir 4,4 %, à 3,11 $. Le titre de Brookfield a glissé de 80 cents à 56,08 $.

En vertu de l'accord, la torontoise Norbord rachètera Ainsworth Lumber en échange d'actions valant environ 759 millions, selon les cours des actions des deux entreprises vendredi dernier.

Les actionnaires d'Ainsworth recevraient 0,1321 action de Norbord pour chacune de leur action. L'offre évalue chaque titre d'Ainsworth à environ 3,15 $, - ce qui représente une prime de 5,7 % par rapport aux cours de clôture de vendredi des deux actions.

Brookfield et ses sociétés affiliées contrôlent environ 55 % des actions d'Ainsworth et 52 % de celles de Norbord. Elle s'est engagée à voter en faveur de la transaction mais l'entente requiert aussi le feu vert de ses créanciers, actionnaires minoritaires et des tribunaux.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer