L'or se stabilise au terme d'une semaine mouvementée

L'or s'est stabilisé vendredi au terme d'une semaine mouvementée, qui a vu le... (Photo Yuya Shino, Reuters)

Agrandir

Photo Yuya Shino, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline VARIN
Agence France-Presse
LONDRES

L'or s'est stabilisé vendredi au terme d'une semaine mouvementée, qui a vu le métal jaune suivre un parcours en montagnes russes, au gré de spéculations sur l'offre et la demande, finissant gêné par un dollar fort.

Le métal jaune a ouvert la semaine en baisse, tombant lundi à son plus bas niveau depuis un mois, à 1142,60 dollars l'once, plombé par le «non» du référendum sur l'or de la banque centrale de Suisse, un résultat pourtant attendu.

L'initiative qui voulait obliger la Banque nationale suisse (BNS) à conserver un minimum de 20 % de ses avoirs en or, a ainsi été massivement rejetée par les Suisses dimanche dernier.

«Clairement, certains opérateurs de marchés avaient parié sur un résultat positif au référendum, ce qui a contribué à soutenir les cours de l'or les semaines précédentes», a commenté Commerzbank.

Mais l'or a rapidement repris du terrain dans la journée de lundi, entraînant l'argent dans son sillage, porté par des rachats de positions à découvert d'investisseurs pariant sur une baisse, selon les experts de Commerzbank.

Les marchés ont semblé également avoir digéré l'annonce, en fin de semaine dernière, d'une levée partielle des restrictions sur les importations d'or en Inde.

La demande physique de ce métal précieux devrait donc progresser dans le futur, grâce à la levée de ces restrictions, selon Commerzbank. La Chine et l'Inde sont les deux principaux consommateurs mondiaux d'or.

Mais en fin de semaine, l'or a été gêné par une reprise du dollar. «Le dollar dominait encore une fois le marché des matières premières faisant baisser l'or, l'argent et le pétrole grâce aux chiffres positifs de création d'emploi,» a souligné Jasper Lawler d'IG.

Les créations d'emplois ont bondi en novembre aux États-Unis, dépassant largement les attentes des analystes tout en laissant le taux de chômage inchangé, au plus bas depuis six ans, selon des chiffres publiés vendredi.

Le dollar a atteint vendredi des sommets depuis mi-août 2012 face à l'euro et fin juillet 2007 face au yen.

De son côté les prix du platine sont restés stables, mais fermes cette semaine. «Le platine reste le métal précieux le plus fort», toujours recherché comme investissement alternatif à l'or, ont relevé les analystes de Standard Bank.

Pour sa part, «le palladium s'est stabilisé tout en restant soutenu par de très bonnes données sur les ventes de voitures aux États-Unis publiées cette semaine», a-t-on précisé chez Standard Bank.

Le palladium est principalement utilisé dans la confection des pots catalytiques.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer