Labrador Iron Mines suspend ses activités jusqu'à la fin de l'année

L'entreprise torontoise a indiqué que 2014 serait une... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, Archives La Presse)

Agrandir

L'entreprise torontoise a indiqué que 2014 serait une «année de développement» et qu'elle concentrerait ses efforts sur le développement de son projet minier Houston, près de Schefferville, dans le nord du Québec.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ross Marowits
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Labrador Iron Mines (T.LIM) s'est ajoutée à la liste des sociétés minières touchées par les faibles cours des métaux, mercredi, alors qu'elle a annoncé la suspension de toutes les activités à ses mines pour le reste de l'année.

L'entreprise torontoise a indiqué que 2014 serait une «année de développement» et qu'elle concentrerait ses efforts sur le développement de son projet minier Houston, près de Schefferville, dans le nord du Québec. La production à ce projet doit débuter en 2015, après la conclusion d'un financement de 20 millions de dollars.

La société a affirmé qu'elle disposait de suffisamment de fonds pour poursuivre ses activités l'an prochain, mais qu'elle était à la recherche d'un nouvel investissement en provenance de l'extérieur.

Le président et chef de la direction de Labrador Iron, John Kearney, a indiqué que la société avait été en mesure d'atteindre son objectif de ventes en 2013, mais que cela s'était fait au détriment de la qualité du produit.

Labrador Iron a par ailleurs annoncé mercredi avoir enregistré au quatrième trimestre une perte nette de 20,5 millions de dollars, ou 15 cents par action, ce qui représente une amélioration comparativement à la perte nette de 71,3 millions de dollars, ou 65 cents par action, subie lors de la même période de trois mois il y a un an.

Pour l'ensemble de l'exercice clos le 31 mars, la société a fait état d'une perte nette de 105,2 millions de dollars, ou 83 cents par action, par rapport à une perte nette de 129,7 millions de dollars, ou 1,56 $ par action, un an plus tôt.

Labrador Iron Mines exploite plusieurs mines de minerai de fer dans la région de Schefferville, au nord de Labrador City, à Terre-Neuve-et-Labrador, et compte de nombreux projets en voie de développement.

À la Bourse de Toronto, mercredi après-midi, les actions de Labrador Iron Mines valaient 9,5 cents, en baisse de 1 cent, ou 9,5 %, par rapport à leur précédent cours de clôture.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer