Record de production pour la mine Canadian Malartic d'Osisko

Canadian Malartic, dont la production commerciale a débuté... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Canadian Malartic, dont la production commerciale a débuté en mai 2011, a constamment vu sa production augmenter.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

La société minière Osisko (T.OSK) , qui fait face à une offre publique d'achat hostile de la part de Goldcorp (T.G) , a annoncé jeudi que sa mine phare Canadian Malartic avait produit 50 111 onces d'or en janvier, un record de production mensuelle pour le projet.

L'entreprise a indiqué que cette production avait été atteinte en dépit des arrêts à l'usine et du froid intense inhabituel, deux facteurs ayant entravé les niveaux de production.

Le mois record fait suite à un trimestre record pour Canadian Malartic, qui a produit 137 321 onces d'or lors des trois derniers mois de 2013.

Canadian Malartic, dont la production commerciale a débuté en mai 2011, a constamment vu sa production augmenter. Celle-ci a atteint 475 277 onces l'an dernier, sa meilleure production annuelle jusqu'à maintenant.

Osisko a rejeté l'offre de 2,6 milliards faite par Goldcorp en la qualifiant d'«opportuniste et insuffisante sur le plan financier».

Goldcorp a prolongé son offre hostile pour Osisko, mercredi, en attendant de voir si la Cour supérieure du Québec donnera raison à la société montréalaise dans sa tentative de bloquer les démarches du géant aurifère canadien.

Tout d'abord prévue le 19 février, la clôture de l'offre de Goldcorp a été reportée au 10 mars.

Goldcorp a repoussé la clôture de son offre puisque la Cour supérieure, qui doit se pencher sur l'affaire du 3 au 5 mars, a demandé au géant aurifère de ne pas accepter les actions d'Osisko d'ici le prononcé de la décision.

La semaine dernière, Osisko a demandé à la Cour supérieure d'interdire à Goldcorp d'aller de l'avant avec son offre hostile, avançant que l'entreprise a violé une «entente de confidentialité intervenue entre les parties» en 2012.

Les actions d'Osisko ont terminé la séance de jeudi à 6,57 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 4 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer