Osisko: inquiétudes à Montréal, prudence en Abitibi

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a exprimé hier tout haut ce... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sylvain Larocque
La Presse

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a exprimé hier tout haut ce que bien d'autres n'ont pas osé dire publiquement: l'achat d'Osisko (T.OSK)  suscite des inquiétudes au Québec.

Dans un communiqué, le PDG de la Chambre, Michel Leblanc, a rappelé qu'Osisko a accordé des contrats totalisant 500 millions à des entreprises québécoises. «Ces bénéfices économiques dépassent de loin ce qu'investissent les entreprises minières étrangères lorsqu'elles exploitent ce genre de gisement au Québec», a-t-il soutenu.

M. Leblanc a demandé à Québec de «mettre en place les mesures nécessaires pour que cette transaction, si elle devait avoir lieu, ne nuise pas à l'économie du Québec et de la métropole».

En Abitibi, les réactions ont été plus réservées.

«C'est important au Québec d'avoir nos intérêts en place, mais c'est le libre marché, on ne peut pas contrôler ça», a déclaré à La Presse Affaires le maire de Malartic, Martin Ferron.

«Avec Osisko, ça va bien: on parle français, on est proches, on dîne ensemble régulièrement, a-t-il ajouté. Je ne sais pas si on va pouvoir garder cette proximité-là [avec Goldcorp].»

Le président de la Chambre de commerce de Val-d'Or, Marcel Jolicoeur, n'a pas voulu se prononcer sur d'éventuelles pertes d'emplois chez Osisko en raison des synergies annoncées par Goldcorp. «Il ne faut pas alarmer la population», a-t-il dit.

Pour bien des Abitibiens, Osisko est un «citoyen corporatif plus qu'exemplaire», a noté M. Ferron. L'entreprise a beaucoup investi à Malartic et ailleurs dans la région pour compenser le dérangement occasionné par la mine à ciel ouvert. Sa plus récente contribution est la construction à Malartic d'un stade de 1800 places au coût de 2 millions.

----------------

LES DEUX ENTREPRISES EN BREF

[Goldcorp | Osisko]

Siège social : Vancouver| Montréal

Chiffre d'affaires (2012) : 5,4 milliards US| 665 millions CAN

Profits nets (3e trimestre 2013) : 1,8 milliards US| 78,4 millions CAN

Valeur boursière : 20 milliards| 2,7 milliards

Réserves d'or (en onces) : 63 millions| 10 millions

Nombre d'employés : 3100| 750




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer