Stéphanie Roberge, directrice des opérations détail et responsable du marketing détail

Stéphanie Roberge, directrice de succursale et responsable du marketing... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Stéphanie Roberge, directrice de succursale et responsable du marketing chez BuroPro Citation depuis 13 ans.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Mélissa Proulx

Collaboration spéciale

La Presse

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Je dirais que je ne l'ai pas choisi. J'ai postulé pour un poste de comptable dans une librairie parce que j'aimais l'entreprise et l'ambiance. Le patron de l'époque m'a fait gravir les échelons un à un. J'ai acquis un réel intérêt pour le commerce de détail et, aujourd'hui, je ne voudrais pas travailler dans un autre domaine.

En quoi consiste votre travail?

Je suis directrice des opérations détail, alors j'encadre les procédures, la résolution de problèmes et les ressources humaines, en plus de diriger les superviseurs. En tant que responsable du marketing, j'élabore et supervise les circulaires mensuelles et m'assure de garder la ligne directrice de notre image dans nos publicités et en magasin. Je m'assure aussi que notre site web soit optimisé.

Qu'avez-vous fait comme études?

J'ai étudié en sciences humaines au cégep pour poursuivre avec un DEP en comptabilité. Alors que j'étais en emploi, j'ai complété un certificat en comptabilité générale à l'UQAM. Au fil des années, j'ai suivi des formations pour cadres et dirigeants à HEC Montréal, en marketing, en ventes et en service à la clientèle.

Quel a été votre cheminement professionnel?

Après mon DEP, j'ai travaillé comme commis-comptable dans une entreprise manufacturière pendant sept ans. Mon certificat de comptabilité générale en main, j'ai été embauchée comme comptable chez Buropro Citation puis, petit à petit, j'ai pris en main mes nouvelles responsabilités.

Décrivez une journée typique de travail.

Elles sont toutes différentes. D'une journée à l'autre, je fais de la conception et de la gestion, j'organise des réunions en marketing. Je rencontre les superviseurs de plancher et les coordonnateurs pour les achats de livres, jeux, arts et cadeaux. J'établis et aide à maintenir les budgets.

Quel est votre plus grand défi?

Anticiper les besoins et les attentes du client. C'est un travail constant de chercher à surprendre le consommateur, de se garder au goût du jour, notamment en alimentant notre site web et nos médias sociaux.

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail?

J'aime la diversité ainsi que les aspects créatifs et artistiques qui y sont rattachés.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

Que les projets de marketing impliquent beaucoup de personnes et nécessitent un long temps de réalisation. Je suis toujours un an à l'avance sur mon temps.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

Avoir le sens de l'observation et savoir s'ajuster aux besoins de la clientèle. Il faut savoir oser en marketing, sinon on passe inaperçu.

Perspectives d'emploi (2013-2017): favorables

Personnes en emploi (2012): 66 000

Taux de chômage (2012): faible

Demande de main-d'oeuvre (2012-2017): modérée

Salaire horaire médian (2011-2013): 20,19$

Source: Emploi-Québec, Information sur le marché du travail




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer