Gestion: beaucoup d'emplois, mais de plus en plus d'exigences

«Les étudiants en administration des affaires doivent acquérir... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

«Les étudiants en administration des affaires doivent acquérir de l'expérience de travail dans le domaine pendant leurs études, même si c'est comme adjoint administratif ou comme commis comptables », dit Caroline Blanchette, conseillère en emploi.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martine Letarte

Collaboration spéciale

La Presse

Le titre «gestionnaire de projet» est l'un des plus demandés, affirme Sylvie Doré, directrice, solutions pour PME et service à la clientèle pour le site d'emplois Workopolis.

Au Centre de gestion de carrière de l'École des sciences de la gestion (ESG) de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), Caroline Blanchette, conseillère en emploi, remarque aussi l'essor de ce type de poste. «Il y a beaucoup d'emplois en gestion de projet en technologies de l'information et en génie-conseil notamment, indique-t-elle. Toutefois, plusieurs jeunes étudient en gestion pour travailler en événementiel alors qu'il n'y a pas tellement d'offres d'emplois dans le domaine. Pour se dénicher un poste, les contacts sont essentiels.»

Sylvie Doré remarque que de plus en plus, on cherche des gestionnaires avec des compétences spécifiques aux industries. «Ils doivent bien connaître leur domaine, on leur demande toujours de faire plus avec moins, d'avoir des capacités d'analyse et de recherche, d'avoir une expertise en finance pour regarder des budgets. De plus, aujourd'hui, on ne veut plus des gestionnaires autoritaires; on veut des facilitateurs, des coachs, des motivateurs. Les entreprises exigent énormément des gestionnaires aujourd'hui.»

Ainsi, très souvent, pour travailler en gestion, le diplôme ne suffit pas.

«Les étudiants en administration des affaires doivent acquérir de l'expérience de travail dans le domaine pendant leurs études, même si c'est comme adjoint administratif ou comme commis comptable, parce que c'est recherché par la majorité des employeurs pour pourvoir des postes supérieurs», dit Caroline Blanchette.

Le baccalauréat en marketing peut aussi mener à des postes de gestion et le taux de placement est élevé, d'après Mme Blanchette, lorsqu'il est combiné à de l'expérience et à de bons contacts.

«L'idéal est de se trouver un poste d'entrée de représentant des ventes par exemple ou d'acheteur au cours de ses études, puis de gravir les échelons et devenir superviseur d'un territoire ou gestionnaire de comptes», explique-t-elle.

Les taux de placement des finissants en comptabilité et en gestion des ressources humaines sont particulièrement élevés.

«Ils atteignent environ 90% trois mois après la fin des études, précise Mme Blanchette. Le taux de placement est aussi très élevé pour les finissants du baccalauréat en gestion du tourisme et de l'hôtellerie.»

Par contre, vous pensez étudier en économie pour accéder éventuellement à un poste de gestion? Sachez que les emplois d'économistes sont plutôt rares.

«Le taux de placement est sous les 60%, indique Mme Blanchette. Il y a des économistes au gouvernement et les grandes entreprises en ont chacune un ou deux, mais cela représente peu de postes et ceux qui les obtiennent les gardent. Il y a peu de roulement. Plusieurs finissants frappent un mur.»

Nombre de gestionnaires en emploi au Québec

> Directeurs des soins de santé: 5000

> Directeurs financiers: 15 000

> Directeurs - commerce de détail: 69 000

> Directeurs - édition, cinéma, radiotélédiffusion et arts de la scène: 1500

> Directeurs d'autres services administratifs: 8000

> Directeurs de banque, du crédit et d'autres services de placement: 12 000

> Directeurs de la construction: 12 000

> Directeurs de la fabrication: 18 000

> Directeurs de la restauration et des services alimentaires: 21 000

> Directeurs de l'exploitation et de l'entretien d'immeubles: 6000

> Directeurs de servies d'hébergement: 5000

> Directeurs d'écoles et de programmes d'enseignement primaire et secondaire: 6000

> Directeurs des achats: 2500

> Directeurs des assurances, de l'immobilier et du courtage financier: 3500

> Directeurs des ressources humaines: 9000

> Directeurs des services de génie: 3500

> Directeurs des services sociaux, communautaires et correctionnels: 6000

> Directeurs des transports: 4500

> Directrices des ventes, du marketing et de la publicité: 30 000

> Administrateur - enseignement postsecondaire et formation professionnelle: 2000

> Agents de gestion immobilière: 7000

> Agents de programmes de l'administration publique: 2500

> Cadres supérieurs - administration publique: 7000

> Cadres supérieurs - commerce, radiotélédiffusion et autres services: 16 000

> Cadres supérieurs - production de biens, services d'utilité publique, transport et construction: 14 000

> Cadres supérieurs - services financiers, communications et autres services aux entreprises: 14 000

> Exploitants agricoles: 25 000

> Gestionnaires de systèmes informatiques: 11 000

Source: Emploi-Québec, Information sur le marché du travail, 2011




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer