Portrait: Tristan Naud, professeur d'éducation physique au primaire

Tristan Naud est enseignant en éducation physique au... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Tristan Naud est enseignant en éducation physique au primaire.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
CAROLINE RODGERS
La Presse

Portrait de Tristan Naud, professeur d'éducation physique au primaire.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

J'adore les sports depuis que je suis petit et j'aime les enfants. Être professeur d'éducation physique me permet d'allier les deux. J'aime transmettre ma passion des sports aux enfants. Aujourd'hui les jeunes bougent moins et des problèmes d'obésité. L'éducation physique est un bon moyen de combattre ce problème.

En quoi consiste votre travail?

J'éduque les enfants à adopter un mode de vie sain et actif et à développer leur motricité au moyen d'activités physiques variées.

Qu'avez-vous fait comme études?

Un baccalauréat en éducation physique et santé à l'UQAM.

Quel a été votre cheminement professionnel?

Après mon cégep, j'ai travaillé trois ans dans une banque mais je n'aimais pas vraiment cela alors je suis retourné aux études et j'ai commencé un premier baccalauréat en géophysique. Je travaillais à temps partiel dans un service de garde scolaire. J'ai réalisé que j'aimais travailler avec les enfants. J'ai donc changé de programme pour aller en éducation physique.

Décrivez une journée typique de travail.

Je passe quatre ou cinq périodes d'une heure de cours à faire des activités physiques avec des élèves dans une école qui compte 800 élèves. Généralement, la même activité se répète pour tous les groupes d'un même cycle. J'ai aussi de la surveillance à faire pendant les récréations, et des évaluations.

Quel est votre plus grand défi?

C'est de faire bouger les jeunes en dehors de l'école en leur donnant des idées d'activités ludiques et des moyens pour qu'ils prennent des habitudes de vie saines et actives.

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail?

C'est de voir les enfants motivés, quand ils apprécient un sport et qu'ils veulent absolument relever un défi que je leur présente.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

Généralement ils ne savent pas comment fonctionne le programme et son contenu éducatif. On ne fonctionne plus par objectifs (par exemple : faire dix redressements assis) mais par compétences.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

Du leadership, du dynamisme, une facilité d'adaptation. Il faut avoir des habiletés pédagogiques, la vocation d'enseignant. Il faut aimer les enfants et les adolescents.

***

Milieu de travail : écoles primaires ou secondaires

Salaire annuel moyen selon la formation

Nombre de personnes diplômées au Québec : 456

Nombre de diplômés en emploi au Québec : 68,2%

Nombre de diplômés en emploi à temps plein : 73,8%

Nombre de personnes dont l'emploi est lié à la formation : 82,6%

Source : monemploi.com, 2011




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer