Planifier sa retraite en quatre étapes

«Il faut être prêt psychologiquement à la retraite»,... (Photo fournie par Jocelyne Houle-Lesage)

Agrandir

«Il faut être prêt psychologiquement à la retraite», dit Jocelyne Houle-Lesage, présidente de Question Retraite.

Photo fournie par Jocelyne Houle-Lesage

Les experts suggèrent de penser à la retraite dès l'instant où vous trouvez un emploi à temps plein. Afin de bien réfléchir à ce sujet complexe, voici quatre étapes de planification.

À quel âge la prendrez-vous?

Votre plan financier sera complètement différent si vous prenez votre retraite à 55, 60 ou 65 ans. Les facteurs qui influencent votre décision concernent généralement votre passion pour votre travail, son exigence physique, votre état de santé, vos contraintes familiales, vos économies et ce que vous ferez à la fin de votre vie professionnelle.

«Il faut être prêt psychologiquement à la retraite, dit Jocelyne Houle-Lesage, présidente de Question Retraite. Se dire qu'on va avoir le temps de jouer au golf ne suffit pas. On doit avoir une idée claire de ce qu'on veut et se donner les moyens pour l'obtenir.»

De combien aurez-vous besoin?

Pour établir vos besoins financiers à la retraite, vous devez d'abord connaître vos besoins actuels. «Il s'agit de prendre conscience dès aujourd'hui de son train de vie en faisant un budget, précise Mme Houle-Lesage. À partir de là, il faut évaluer si les dépenses seront les mêmes à la retraite. Aurons-nous encore une hypothèque à payer? Nos loisirs coûteront-ils plus cher? Voudrons-nous engager quelqu'un pour déneiger la cour ou tondre le gazon? Il faut essayer de se projeter dans le temps.»

En général, une personne a besoin d'environ 70% de son revenu annuel brut moyen des trois dernières années de travail pour maintenir son niveau de vie à la retraite. Par exemple, si votre revenu annuel est de 50 000$, vous aurez besoin de 35 000$ à la retraite. Mais cette règle ne s'applique pas toujours. «Tout dépend de votre revenu de travail et de vos projets de retraite. Si vous prévoyez un achat important ou de longs voyages, vous devez en évaluer leurs coûts.»

Quelles sont vos sources de revenus?

Dès le départ, vous recevrez de l'argent des deux ordres de gouvernement. Environ 6000$ de la pension de la Sécurité de la vieillesse dès 65 ans et une somme à déterminer du Régime des rentes du Québec (RRQ) que vous pouvez toucher dès 60 ans. Ces sommes varient en fonction du moment où vous le demandez et des cotisations versées, selon les salaires gagnés tout au long de votre vie professionnelle.

La RRQ est un régime public obligatoire dès que l'on gagne plus de 3500$ par année, jusqu'à concurrence d'un maximum de 50 500$ en gains admissibles. Un travailleur qui gagne 200 000$ par année obtiendra donc la même rente maximale qu'un individu ayant gagné 50 000$ par année toute sa vie.

En 2013, un bénéficiaire de la RRQ qui a demandé sa rente à 65 ans, soit l'âge normal de la retraite, pouvait recevoir un maximum de 12 150$ par année de la RRQ, soit 1012,50$ par mois. Si vous cotisez au maximum (donc si vous gagnez au moins 50 000$ par année) pendant une longue période, vous aurez la rente maximale ou presque.

Vous pouvez également demander votre rente entre l'âge de 60 et 70 ans. Plusieurs facteurs contribuent à ce qu'un bénéficiaire n'obtienne pas la rente maximale. Un travailleur qui gagne de faibles revenus toute sa vie aura une petite rente, celle-ci étant établie au prorata de ce qu'il a cotisé. Une personne ayant toujours vécu de l'aide sociale n'aura rien de la RRQ, puisqu'elle n'y a pas cotisé.

Un individu ayant connu un ou des arrêts de travail au cours de sa carrière contribue moins à la RRQ; il ne pourra donc pas obtenir la rente maximale. Toutefois, il est possible de soustraire un certain nombre d'années de faibles gains, en début de carrière ou lors d'un congé de maternité, par exemple.

Selon les besoins financiers établis, vous devez donc combler le manque à gagner avec vos épargnes personnelles ou une caisse de retraite au travail. «Il faut se prendre en main», prévient Mme Houle-Lesage.

Déterminez votre besoin d'épargne

Puisque les prestations gouvernementales et les caisses de retraite ne couvrent pas toutes vos dépenses à la retraite, votre épargne personnelle (REER, CELI, etc.) devra compléter le tout.

Plus vous commencez jeune, plus votre situation financière à la retraite sera dorée. Par exemple, en mettant de côté 100$ par mois dans un REER jusqu'à 60 ans, vous aurez 75 000$ (à 3% d'intérêt) si vous avez commencé à épargner à 25 ans, et seulement 22 000$ si vous avez commencé à 45 ans.

Rappelons également que les femmes doivent épargner davantage que les hommes. «Encore aujourd'hui, plusieurs femmes touchent un salaire inférieur à celui des hommes, souligne la présidente de Question Retraite. Elles consacrent souvent moins de temps au travail au cours de leur vie, puisqu'elles s'occupent des enfants ou des parents vieillissants. Leur espérance de vie plus grande augmente également leurs besoins financiers à la retraite. Leur planification financière doit donc être encore plus serrée.»




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer