Jacob renaît chez Costco

Une annonce de chandails Jacob vendus chez Costco... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Une annonce de chandails Jacob vendus chez Costco a fait son apparition sur les médias sociaux en janvier dernier.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Décidément, Jacob ne veut pas mourir. Après moult rebondissements, des annonces de faillite, de relance et de fermeture, voilà que la marque de vêtements créée à Sorel en 1977 ressuscite encore... cette fois chez Costco.

Inactive depuis janvier 2017, la page Facebook Jacob a créé la surprise il y a quelques semaines quand une annonce de chandails vendus chez Costco y a fait son apparition.

« Nouvel arrivage chez Costco ! Chandail classique et moderne, disponible en 3 couleurs, pour les membres de chez Costco à 19,99 $ », peut-on y lire.

La nouvelle a suscité plus de 100 commentaires d'internautes, certaines perplexes, d'autres enthousiastes à l'idée de voir la chaîne renaître, d'autres souhaitant le retour sur le marché du parfum Jacob.

« Ouf... Jacob chez Costco ? Quelle agonie », a écrit une dame. « Vous n'êtes plus fermé ? », s'interrogeait une autre, qui n'a pas eu de réponse à sa question.

Il n'a pas été possible de parler au fondateur de Jacob, Joseph Basmaji. « Il n'a pas changé. Il ne veut pas parler aux journalistes », nous a dit sa fille Cristelle qui fut responsable du marketing et des communications du détaillant avant sa faillite de 2014. Elle a néanmoins confirmé la véracité de la publication sur Facebook.

« Il y a eu une opportunité avec Costco. Je ne sais pas qui a contacté qui. [...] On a pris des styles à succès et on a twiké les couleurs. Chaque saison, il va y avoir un ou deux modèles en trois couleurs qui se vendront 19,99 $ ou 29,99 $. »

- Cristelle Basmaji

Costco a précisé à La Presse que « la plupart des entrepôts canadiens » vendent la mini-collection. « Comme nous le faisons avec beaucoup d'autres fournisseurs, nous avons travaillé directement avec Jacob pour concevoir et ensuite vendre cet article dans nos entrepôts », nous a écrit le porte-parole Ron Damiani.

LE RETOUR DU PARFUM ?

Ce n'est pas la première fois que Jacob vend en gros à Costco. Mais « tout le monde vient de le réaliser » étant donné que cette fois-ci, c'est mentionné sur Facebook, indique Cristelle Basmaji. 

La fille du fondateur raconte que son père, qui a 65 ans, « a toujours plein de projets » et qu'il souhaite continuer de vendre en gros des vêtements Jacob. Mais toujours à petite échelle et toujours en réutilisant des patrons ayant déjà obtenu du succès. Cela facilite les achats et la production, demande peu d'employés et de capital, note-t-elle, précisant qu'il reste trois ou quatre personnes au siège social.

Joseph Basmaji chercherait aussi depuis un an à remettre sur le marché le parfum Jacob, un produit pour lequel « il y a définitivement une demande ».

Malgré la faillite de 2014, il existe encore une boutique Jacob. « Sorel, techniquement, est encore ouvert, le temps de trouver quelqu'un pour louer le local », dit Cristelle Basmaji, précisant qu'il n'est pas question de rouvrir des points de vente.

Chronologie d'une débandade

1977

Fondation à Sorel par Joseph Basmaji.

2008-2010

1350 pertes d'emplois, fermeture d'une cinquantaine de magasins. Le propriétaire avance 65,8 millions de dollars à son entreprise.

Novembre 2010

Jacob se place à l'abri de ses créanciers. Ses dettes s'élèvent à 46,7 millions.

Décembre 2010 

Le détaillant obtient un prêt de la Banque de développement du Canada, et la CIBC deviendra son nouveau banquier au début de 2011.

Septembre 2011

Le plan d'arrangement est accepté par les créanciers.

6 mai 2014

L'entreprise se place de nouveau à l'abri de ses créanciers avec l'intention de procéder rapidement à une liquidation ordonnée de ses actifs. Les employés perdent tous leur emploi. Les dettes atteignent 88,9 millions de dollars.

Fin mai 2014

Contre toute attente, Joseph Basmaji se trouve un prêteur intérimaire, Continental Capital Investments (CCI), pour poursuivre les activités.

Août 2014

La chaîne de magasins annonce qu'elle est officiellement à vendre.

Octobre 2014

L'entreprise est officiellement en faillite, mais une proposition concordataire est faite aux créanciers. Son acceptation « a fait annuler la faillite alors il y a eu une renaissance de l'entreprise. La compagnie existe encore », explique le syndic Jean Gagnon, de Raymond Chabot, qui était dans le dossier à l'époque.

Décembre 2015

On dénombre six boutiques Jacob au Québec.

Été 2018

Sur sa page Facebook inactive depuis janvier 2017, Jacob annonce que des chandails sont offerts chez Costco. Une seule boutique demeure ouverte, à Sorel.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer