Brault et Martineau: deux autres syndicats accrédités

Le syndicat des TUAC fait valoir que les... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Le syndicat des TUAC fait valoir que les conseillers en magasin s'inquiètent des conséquences sur leur rémunération des achats en ligne, puisqu'ils sont payés entièrement à commission, sans salaire de base.

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Les travailleurs de deux autres magasins Brault et Martineau, à Repentigny et Saint-Léonard, viennent de se syndiquer.

Le syndicat des Travailleurs unis de l'alimentation et du commerce, section locale 501, en a fait l'annonce par voie de communiqué.

Le Tribunal administratif du travail a accordé les accréditations à ces deux syndicats, qui représentent 70 conseillers aux ventes. Les requêtes avaient été déposées en novembre et décembre derniers.

Le syndicat des TUAC fait valoir que les conseillers en magasin s'inquiètent des conséquences sur leur rémunération des achats en ligne, puisqu'ils sont payés entièrement à commission, sans salaire de base. Les conseillers craignent donc de ne toucher aucune rémunération lorsqu'un éventuel client vient s'informer en magasin pour ensuite effectuer son achat en ligne.

Les employés du magasin Brault et Martineau à Laval s'étaient déjà syndiqués en décembre dernier. Un lock-out y a d'ailleurs été décrété par la direction en mars.

La section locale 501 des Travailleurs unis de l'alimentation et du commerce, un syndicat affilié à la FTQ, représente 16 000 membres dans l'ensemble du Québec.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer