Lion Capital réclame près de 10 millions US à American Apparel

Selon Lion Capital, le détaillant de vêtements de... (Photo Jonathan Alcorn, Bloomberg)

Agrandir

Selon Lion Capital, le détaillant de vêtements de Los Angeles est en situation de défaillance par rapport à son entente de crédit depuis qu'il a congédié son fondateur et chef de la direction Dov Charney, le mois dernier.

Photo Jonathan Alcorn, Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
New York

American Apparel (APP) a reçu un avis de la firme d'investissement Lion Capital lui réclamant le remboursement d'un prêt de 9,9 millions de dollars US, révèlent des documents réglementaires déposés mardi.

Selon Lion Capital, le fabricant et détaillant de vêtements de Los Angeles est en situation de défaillance par rapport à son entente de crédit depuis qu'il a congédié son fondateur et chef de la direction Dov Charney, le mois dernier.

Dans les documents, American Apparel réfute la réclamation en contestant la validité de l'accélération du paiement et a avisé Lion qu'une défaillance ne pourrait pas avoir lieu avant le 19 juillet.

La ligne de crédit renouvelable d'American Apparel auprès d'autres prêteurs ne lui permet pas actuellement de rembourser les prêts de Lion Capital. Mais American Apparel affirme qu'elle cherche à obtenir l'approbation de ces prêteurs et s'attend à pouvoir rembourser le prêt si elle obtient leur feu vert.

Le 18 juin, le conseil d'American Apparel a congédié M. Charney de son poste de président du conseil et l'a suspendu de son poste de président et chef de la direction. Son contrat requiert qu'il s'écoule une période de 30 jours avant qu'il puisse cesser ses fonctions. Le conseil a évoqué une «conduite répréhensible alléguée».

Entre-temps, American Apparel poursuit les négociations avec la firme d'investissement Standard General pour améliorer l'état de ses finances et trouver de nouveaux dirigeants.

M. Charney a conclu, il y a deux semaines, une entente de crédit de cinq ans avec Standard General pour augmenter sa participation dans American Apparel à 43%, mais les détails de l'accord l'empêchent d'obtenir les droits de vote associés à ces actions sans le consentement de Standard General.

Standard General a indiqué lundi, dans un document, avoir «entamé un dialogue constructif, détaillé et substantiel avec de membres actuels du conseil d'administration». D'après les termes de l'accord, M. Charney a accepté de ne pas siéger sur le conseil d'administration ou de ne jouer aucun rôle dans un poste de direction au sein de la compagnie jusqu'à ce que l'enquête sur sa conduite soit complétée. Et M. Charney ne pourra pas s'impliquer dans la société s'il est jugé «inapte» à le faire.

M. Charney a fait l'objet de plusieurs poursuites en justice pour ses accusations de comportements sexuels inappropriés avec des employées. Il a reconnu avoir entretenu des relations à caractère sexuel avec des employées, mais a indiqué que ces liaisons étaient consensuelles.

American Apparel a annoncé à la fin du mois dernier avoir retenu les services de la firme de conseil Peter J. Solomon.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer