La confiance des consommateurs canadiens a grimpé depuis un an

Quelque 22 % des répondants ont indiqué que leur... (Photo Archives Reuters)

Agrandir

Quelque 22 % des répondants ont indiqué que leur situation financière personnelle était pire qu'il y a un an, comparativement à 18 % lors du sondage précédent.

Photo Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
WINNIPEG

La confiance des consommateurs canadiens était plus forte au début de 2014 qu'un an plus tôt, mais légèrement en baisse par rapport à la fin de 2013, révèlent lundi les résultats d'un nouveau sondage.

L'indice Harris/Décima-Groupe Investors de la confiance des consommateurs s'est établi à 81,2 points pour le premier trimestre de 2014, en hausse par rapport à celui de 77,6 points de la même période un an plus tôt.

L'indice de confiance avait cependant atteint 84,4 points au quatrième trimestre de 2013, ce qui représentait un sommet de trois ans.

L'enquête s'intéresse aux sentiments des consommateurs face à l'avenir de l'économie et de leur propre situation financière. Les réponses de 2080 participants ont été recueillies entre le 20 février et le 3 mars.

Dans la plus récente enquête, moins d'un répondant sur cinq, soit 18 %, a indiqué que leur situation financière était meilleure qu'il y a un an, comparativement à 21 % au quatrième trimestre.

Quelque 22 % ont aussi indiqué que leur situation financière personnelle était pire qu'il y a un an, comparativement à 18 % lors du sondage précédent.

Pour ce qui est des attentes à long terme, 48 % des répondants de la plus récente enquête se disent optimistes quant à la direction qu'empruntera l'économie dans les cinq prochaines années - contre 38 % qui se disent pessimistes à ce sujet.

Au quatrième trimestre de l'an dernier, 50 % des répondants misaient sur une amélioration des conditions, tandis que 35 % s'attendaient à observer un fort chômage et une récession.

À court terme, environ un répondant sur quatre croit que sa situation financière sera meilleure dans un an qu'elle ne l'est maintenant, tandis que 14 % s'attendent à une détérioration à ce chapitre. Au quatrième trimestre, les réponses à ce sujet étaient optimistes à 28 % et pessimistes à 10 %.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer