Chrysler bientôt de retour en Bourse

Les actions de Chrysler n'ont pas été négociées... (PHOTO STAN HONDA, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Les actions de Chrysler n'ont pas été négociées sur le marché depuis 2007, alors que le constructeur américain était encore fusionné à la société allemande Daimler.

PHOTO STAN HONDA, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
DETROIT

Pour la première fois en sept ans, les investisseurs américains pourraient sous peu être en mesure d'acheter des actions de Chrysler.

Le constructeur automobile Fiat et le géant américain de Detroit fusionnent afin de constituer Fiat Chrysler Automobile. Fiat a affirmé dans un communiqué, vendredi, que l'opposition au projet manifestée par les investisseurs semblait jusqu'à présent insuffisante pour le faire dérailler.

Plus tôt ce mois-ci, les actionnaires de Fiat ont approuvé la fusion des deux sociétés. Toutefois, la législation italienne donne aux dissidents le droit de vendre leurs actions. Fiat a affirmé que si les investisseurs offraient de céder pour plus de 500 millions d'euros (environ 715 millions de dollars) en actions, la fusion n'aurait pas lieu.

La société combinée déplacerait son siège à Londres à des fins fiscales et ses actions seraient inscrites à la Bourse de New York. La fusion pourrait être complétée d'ici à la fin du mois d'octobre.

Fiat annoncera le décompte final d'ici au 4 septembre. Pour le moment, le nombre maximal des actions échangées pour de l'argent est inférieur au plafond, a indiqué l'entreprise.

Les actions de Chrysler n'ont pas été négociées sur le marché depuis 2007, alors que le constructeur américain était encore fusionné à la société allemande Daimler.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer