GM du Canada s'entend avec ses retraités

Le projet d'entente vise à régler une poursuite... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

Le projet d'entente vise à régler une poursuite intentée au nom des retraités en question, qui ont vu leurs prestations de maladie et d'assurance-vie être réduites ou éliminées par GM lorsque le constructeur automobile a entrepris une importante restructuration, en 2008 et 2009.

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

General Motors du Canada a consenti à payer 9 millions de dollars et à rétablir la plupart des prestations de retraite de près de 3300 salariés et cadres à la retraite.

Le projet d'entente vise à régler une poursuite intentée au nom des retraités en question, qui ont vu leurs prestations de maladie et d'assurance-vie être réduites ou éliminées par GM lorsque le constructeur automobile a entrepris une importante restructuration, en 2008 et 2009.

Louis Sokolov, l'un des deux avocats représentant les membres du groupe, a indiqué que GM se servirait d'un fonds de 9 millions de dollars pour rembourser aux retraités les coûts encourus entre 2008 et août 2011, alors que les prestations ont été réduites. Il a ajouté que le coût total du rétablissement des prestations, reposant sur des estimations actuarielles, serait de 135 millions de dollars.

Les prestations doivent pour la plupart être rétablies à compter du 1er septembre.

M. Sokolov a affirmé que dans certains cas, les retraités qui ont travaillé pour le constructeur pendant plus de quatre décennies avaient vu leurs prestations passer de 100 000 $ à 20 000 $.

L'entente touche les employés ayant pris leur retraite entre 1995 et 2011.

Un porte-parole de GM a indiqué que l'entreprise ne ferait aucun commentaire à ce sujet pour le moment.

L'entente survient un an après que la Cour supérieure de justice se soit prononcée en faveur des salariés et cadres à la retraite, ayant conclu que GM n'avait pas l'autorité contractante pour réduire leurs prestations de maladie et d'assurance-vie après qu'ils eurent pris leur retraite.

Finalisée mercredi par les deux parties, l'entente, qui doit être soumise à un juge le 7 août afin d'être approuvée, ne touche pas les employés à salaire horaire à la retraite, qui sont parvenus à un règlement distinct avec l'entreprise par l'entremise de leur syndicat, en 2011.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer