McDonald's: le scandale de la viande en Chine affectera les résultats

Un restaurant McDonald's à Pékin, en Chine.... (Photo Andy Wong, archives AP)

Agrandir

Un restaurant McDonald's à Pékin, en Chine.

Photo Andy Wong, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La chaîne de restauration rapide McDonald's a averti lundi que ses résultats à court terme allaient être affectés par le scandale de la viande avariée touchant ses restaurants en Chine et au Japon notamment.

«Mi-juillet des problèmes liés à la qualité et à la sécurité ont été découverts chez un fournisseur de groupes alimentaires en Chine, dont McDonald's», écrit l'entreprise dans un document boursier consulté par l'AFP.

«Les activités de McDonald's en Chine, au Japon et dans certains marchés sont (ainsi) impactés négativement et de façon importante», ajoute le fabricant du «Big Mac».

Or ces marchés représentent environ 10% du chiffre d'affaires.

En conséquence, cette affaire va «impacter négativement les résultats à court terme», conclut la chaîne de restauration rapide, ajoutant qu'elle ne peut à l'heure actuelle estimer «de façon précise cet impact sur les bénéfices 2014».

McDonald's indique juste que ses prévisions de ventes annuelles à nombre de restaurants comparable, considérées comme l'indicateur le plus révélateur des performances du groupe, pourraient maintenant ne pas être atteintes.

La semaine dernière, un autre groupe de restauration américain, Yum! Brands, impliqué dans ce scandale, avait prévenu que les ventes de ses chaînes KFC (plats à base de poulet), Pizza Hut et Taco Bell, souffraient également.

Pour faire face à cette affaire tombant au moment où il est en quête d'un nouveau souffle, McDonald's a cessé l'importation et la vente dans ses 3.139 restaurants japonais de tous les produits à base de poulet venant de Chine.

A Hong Kong, la chaîne de restauration rapide s'est débarrassée de 43 tonnes de produits fabriquées par l'usine de Shanghai.

Enfin, en Chine, où le groupe compte 2.000 établissements, certains restaurants McDonald's ont cessé de vendre des hamburgers et ne proposent plus parfois que des sandwichs au poisson. Le groupe américain a aussi arrêté de se fournir dans l'usine incriminée.

Les autorités de Shanghai ont fermé en juillet cette usine d'une filiale du producteur alimentaire américain OSI, Husi Food, qui aurait notamment mélangé de la viande avariée avec de la viande fraîche et ré-étiqueté des produits périmés.

Outre McDonald's, Husi Food comptait comme clients d'autres géants de la restauration comme Yum!, Burger King, Papa John's Pizza, ainsi que Starbucks et 7-Eleven.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer