Saputo a d'autres visées en Océanie

Si d'autres acquisitions en Océanie font assurément partie... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Si d'autres acquisitions en Océanie font assurément partie des visées de l'entreprise, il ne faut pas écarter d'autres acquisitions aux États-Unis ou ailleurs en Amérique.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Dufour

(Montréal) Saputo ne se contentera pas du producteur laitier australien Warrnambool. L'entreprise montréalaise a l'intention de réaliser d'autres acquisitions en Océanie. Fort possiblement ailleurs en Australie, mais aussi en Nouvelle-Zélande.

«On sera plus qu'heureux d'évaluer des occasions en Australie maintenant qu'on a une équipe de gestionnaires sur place. Mais je dirais aussi que la Nouvelle-Zélande nous semble particulièrement intéressante», commente le chef de la direction, Lino Saputo Jr.

L'offre d'achat sur Warrnambool, évaluée à un peu plus d'un demi-milliard de dollars, a jusqu'ici permis à Saputo d'obtenir 79% des actions de Warrnambool. Cette offre finale est encore en vigueur jusqu'à mercredi prochain.

Si Saputo ne parvient pas à augmenter davantage sa participation dans Warrnambool, cette dernière deviendra une filiale de Saputo exploitée en tant qu'entité indépendante et continuera d'être inscrite à la Bourse d'Australie (ce qui occasionne des frais et une gestion additionnelle).

«Mais peu importe qu'on obtienne 80%, 90% ou 100%, nous serons ravis. Nous croyons que ça deviendra une très belle plateforme pour nous», dit Lino Saputo Jr.

Et si d'autres acquisitions en Océanie font assurément partie des visées de l'entreprise, il ne faut pas écarter d'autres acquisitions aux États-Unis ou ailleurs en Amérique. La direction dit continuer à évaluer plusieurs possibilités et assure avoir les ressources pour intégrer plusieurs entreprises en même temps.

Les dirigeants de Saputo ont déjà visité le Brésil à quelques reprises. «Le Brésil est une évolution naturelle [Saputo a déjà des installations en Argentine]. Nous devons simplement trouver la bonne cible, au bon prix et avec la bonne valeur stratégique», dit Lino Saputo Jr.

Saputo a par ailleurs dévoilé hier une performance financière relativement conforme aux attentes pour les mois d'octobre, novembre et décembre. Les profits par action ont atteint 73 cents alors que Bay Street attendait 75 cents. Le chiffre d'affaires du trimestre s'est élevé à 2,3 milliards, exactement ce que les analystes prévoyaient.

L'action de Saputo a clôturé la séance d'hier en hausse de 1,5% à Toronto, à 52,68$.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer