L'activité manufacturière ralentit aux États-Unis

Au total, 11 des 18 secteurs couverts par... (Photo David Ryder, archives Bloomberg)

Agrandir

Au total, 11 des 18 secteurs couverts par l'indice ont par ailleurs connu une expansion notamment les produits du bois et les activités d'imprimerie, indique le communiqué.

Photo David Ryder, archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

L'activité dans le secteur manufacturier aux États-Unis a vu sa progression ralentir en avril, selon l'indice des directeurs d'achat de ce secteur publié lundi par l'association professionnelle ISM.

L'indice ISM manufacturier a cédé 1 point en un mois pour s'établir à 50,8%, se maintenant toutefois légèrement au-dessus du seuil de 50% qui délimite la frontière entre contraction et progression de l'activité.

Les analystes se montraient légèrement plus optimistes et tablaient sur 51,4%.

En dépit de ce ralentissement, il s'agit du deuxième mois consécutif de progression de l'activité manufacturière après quasiment un semestre entier de contraction.

En avril, les nouvelles commandes ont marqué le pas en reculant de 2,5 points à 55,8%, tout comme la production qui a glissé de 1,1 point pour tomber à 55,3%.

La composante emploi est elle restée légèrement dans le rouge, sous la barre des 50%, malgré un gain de 1,1 point qui l'a amenée à 49,2%.

Au total, 11 des 18 secteurs couverts par l'indice ont par ailleurs connu une expansion notamment les produits du bois et les activités d'imprimerie, indique le communiqué.

Les directeurs d'achats interrogés dans cette enquête mentionnent le fait que l'industrie extractive continue de souffrir des bas prix des matières premières, notamment le pétrole, et que la demande internationale reste faible.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer