Les profits de Cineplex augmentent de 59% au quatrième trimestre

Une programmation hollywoodienne décevante, jumelée à la controverse entourant... (PHOTO FOURNIE PAR CINÉPLEX DIVERTISSEMENT)

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR CINÉPLEX DIVERTISSEMENT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

Une programmation hollywoodienne décevante, jumelée à la controverse entourant la comédie The Interview, a entraîné une diminution des recettes au box-office chez Cineplex au quatrième trimestre, une baisse qui a cependant été contrebalancée par des hausses dans d'autres secteurs de l'entreprise.

La chaîne de cinémas canadienne a fait état jeudi d'une hausse de 59% de ses profits, à 32,1 millions de dollars, au cours des trois derniers mois de l'année dernière, comparativement à 20,2 millions $, ou 32 cents par action, lors de la même période en 2013.

Les revenus ont augmenté de 2,8%, à 332,2 millions, grâce à une hausse des ventes dans les services alimentaires et aux bons résultats des activités de médias numériques.

L'industrie cinématographique vient de terminer une année difficile, qui a vu plusieurs mégaproductions, comme le dernier volet de Fast and the Furious, être repoussées à 2015, laissant un vide dans les salles de cinéma.

Au quatrième trimestre, l'affluence a augmenté de 0,9% dans les salles de Cineplex, qui a comptabilisé 19 millions de billets vendus. Les recettes par client au box-office ont cependant chuté de 3,8%, moins de titres ayant été présentés en 3D.

Les plus gros vendeurs ont été des suites: The Hunger Games: Mockingjay - Part 1 et The Hobbit: The Battle of the Five Armies. Les deux films ont cependant récolté une plus petite part du box-office total que leur prédécesseur, qui avait pris l'affiche à la même période l'année précédente.

Des films familiaux, comme Night at the Museum: Secret of the Tomb, ont également été moins populaires que prévu.

D'autres longs métrages, tels que Big Hero 6 et Interstellar, n'ont pas connu le succès remporté par des mégaproductions de l'année précédente, comme le drame spatial Gravity, qui avait attiré les spectateurs dans les cinémas IMAX, et le film d'animation Frozen, présenté en 3D.

Cineplex a également décidé d'imiter les grandes chaînes américaines en annulant les projections de la comédie de Seth Rogen, The Interview, après qu'une organisation de cyberpirates anonyme eut menacé de violences ceux qui iraient voir le film.

Cette décision a créé un vide dans la programmation des salles de cinéma, mais la controverse entourant le film a peut-être encouragé davantage de gens à aller au cinéma pendant la période des Fêtes, estime le président et chef de la direction de la chaîne de cinémas torontoise, Ellis Jacob.

Cineplex a connu l'«une de ses semaines les plus occupées», a-t-il indiqué, lorsque plus de 3 millions de Canadiens ont acheté des billets de cinéma entre le 26 décembre et le 1er janvier, au moment où la controverse atteignait son apogée.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer