Chine: la croissance de la production manufacturière stagne

La faiblesse continue du marché immobilier continue de... (Photo Reuters)

Agrandir

La faiblesse continue du marché immobilier continue de peser sur l'économie chinoise.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

La production manufacturière chinoise a progressé en septembre au même rythme qu'en août, selon un indicateur gouvernemental publié mercredi qui vient confirmer l'essoufflement constaté dans la deuxième économie mondiale.

L'indice PMI des directeurs d'achat a atteint 51,1 en septembre, exactement au même niveau qu'en août, a annoncé le Bureau national des statistiques dans un communiqué.

Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l'activité manufacturière, tandis qu'un indice inférieur à ce seuil signale une contraction.

Cette stagnation de la croissance s'explique notamment par le refroidissement qui touche le secteur immobilier, ainsi que par une perte d'efficacité des mesures de relance des autorités.

L'indice PMI calculé par la banque HSBC avait également montré mardi une stabilité de la progression de la production manufacturière. La banque avait fait état d'un indice de 50,2, au même niveau qu'en août

Mais HSBC avait révisé son indice en nette baisse par rapport à un indice préliminaire (50,5) --signal confirmant le ralentissement de l'activité dans le pays.

«La faiblesse continue du marché immobilier» continue «de peser sur l'économie», ont estimé les analystes de la banque ANZ Liu Li-Gang, Zhou Hao et Louis Lam. «Les autorités chinoises vont toutefois continuer de prendre les devants», ont-ils ajouté, citant les mesures annoncées la veille par la banque centrale chinoise.

Celle-ci a dévoilé un arsenal de mesures ciblées d'assouplissement du crédit pour enrayer la détérioration du marché immobilier, après une accélération du recul des prix des logements en septembre dans le pays.

Le refroidissement dans l'immobilier et la construction --piliers de l'économie chinoise-- menace l'objectif de croissance de 7,5% que s'est fixé par Pékin pour 2014.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer