Grands fonds publics: la Norvège en tête, le Québec dixième

Les Québécois figurent sur la liste des États qui... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE)

Agrandir

Les Québécois figurent sur la liste des États qui détiennent les fonds souverains et les caisses de retraite publiques les plus riches du monde grâce aux quelque 200 milliards de dollars en actifs gérés par la Caisse de dépôt et placement.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

(Montréal) La Norvège continue de se distinguer en tête de liste des États qui détiennent les fonds souverains et les caisses de retraite publiques les plus riches du monde, selon la valeur de leur actif par citoyen.

Mais, surprise, les Québécois figurent aussi sur cette liste très sélecte grâce aux quelque 200 milliards de dollars en actifs gérés par la Caisse de dépôt et placement.

Dans ses résultats trimestriels divulgués hier, le fonds souverain de la Norvège a renforcé son premier rang mondial selon la taille de l'actif en annonçant qu'il avait passé le seuil des 885 milliards US.

Durant son deuxième trimestre 2014, d'avril à juin, le fonds norvégien a grossi son actif de 31 milliards US. Ce gain provenait beaucoup des redevances pétrolières et gazières en mer du Nord, qui ont été la principale source de capitaux dans le fonds depuis sa création en 1990.

Néanmoins, le fonds norvégien a produit un rendement de 3,3 % au deuxième trimestre avec ses divers placements dans les principales économies et les marchés boursiers de la planète.

Dans son énorme portefeuille boursier, évalué à 542 milliards US, ou 61,3 % de l'actif total, le fonds norvégien a dégagé un rendement de 4 % au deuxième trimestre. Dans son portefeuille obligataire, rendu à 37,6 % de l'actif, ou 332 milliards US, le rendement trimestriel s'est élevé à 2 %.

Enfin, l'actif immobilier du fonds souverain de la Norvège, évalué à 11 milliards US, a produit un rendement de 3 % durant le trimestre.

« Des liquidités considérables ont afflué vers les marchés, ce qui a continué de hausser le prix des actifs », a résumé le chef de la direction du fonds norvégien, Yngve Slyngstad, lors d'un point de presse à Oslo.

Pour les 5,1 millions de Norvégiens, toutefois, l'essor impressionnant de leur fonds souverain les confirme parmi les citoyens les plus riches de la planète, selon leur part de cet actif géré par une agence de leur gouvernement national.

En fait, rendue à l'équivalent de 173 530 $US par citoyen, la part de chaque Norvégien de leur cagnotte collective les situe au deuxième rang mondial parmi les plus grands fonds souverains et publics.

Dans une liste compilée par La Presse Affaires avec des sources spécialisées, dont le Sovereign Wealth Fund Institute, le premier rang mondial revient aux 5,6 millions de citoyens des Émirats arabes unis (Abou Dhabi, Qatar, Dubaï).

Leur part individuelle des six principaux fonds d'investissement gérés par ces États, qui totalisent 1229 milliards US en actifs, frôle les 220 000 $US.

Suivent dans cette liste, après les Norvégiens, les 2,7 millions de citoyens du Koweït avec une part individuelle estimée à 151 850 $US. Et, au quatrième rang, les 422 675 citoyens de la principauté de Brunei, en Asie, dont la part individuelle d'un fonds souverain de 40 milliards US approche les 95 000 $US.

QUÉBEC, ALBERTA

Par ailleurs, avec leurs caisses de retraite publiques qui cumulent plus de 300 milliards en actifs, le Québec, l'Alberta et la Colombie-Britannique se retrouvent en position respectable sur la liste des citoyens du monde les plus riches en actifs de fonds d'investissement publics.

À l'équivalent de 24 197 $US (convertis pour la comparaison internationale), la part individuelle des 196 milliards en actif de la Caisse de dépôt et placement place les 8,1 millions de citoyens du Québec au 10e rang mondial.

C'est tout juste derrière la valeur d'actif attribuable à chacun des 16,8 millions de citoyens des Pays-Bas, qui se partagent un fonds souverain de 423 milliards US.

Mais aussi juste devant la part attribuable aux citoyens de l'Alberta et de la Colombie-Britannique, avec leurs fonds collectifs de 68,8 milliards US et de 91,7 milliards US, respectivement.

- Avec Agence France-Presse et Bloomberg




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer