Wind Mobile annonce une baisse de ses frais d'itinérance

Le gouvernement fédéral souhaite l'arrivée d'un quatrième joueur... (Photo Norm Betts, Archives Bloomberg)

Agrandir

Le gouvernement fédéral souhaite l'arrivée d'un quatrième joueur dans un marché actuellement dominé par Rogers, Telus ainsi que Bell.

Photo Norm Betts, Archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Paddon
Agence France-Presse
Toronto

Le fournisseur de services sans fil Wind Mobile a annoncé jeudi une baisse substantielle de ses frais d'itinérance et une hausse de la vitesse de transmission de données à l'intention des clients qui se déplacent à l'extérieur des secteurs couverts par son réseau et qui doivent utiliser le réseau d'un autre fournisseur canadien.

Cette annonce fait suite à l'imposition par le gouvernement fédéral de limites aux frais que peuvent imposer les plus importants fournisseurs de services sans fil à leurs rivaux de plus petite taille pour utiliser leurs réseaux.

Les trois grands fournisseurs du secteur canadien du sans-fil - Rogers (T.RCI.B), Telus (T.T) et Bell (T.BCE), de BCE - disposent de réseaux à l'échelle nationale et n'imposent pas de frais d'itinérance au Canada parce que leurs clients se trouvent habituellement dans les régions qu'ils desservent.

Le président et chef de la direction de Wind Mobile, Anthony Lacavera, a indiqué jeudi que seulement quelque cinq % des clients de son entreprise payaient régulièrement des frais d'itinérance, la plupart d'entre eux ne sortant pas des secteurs couverts par le fournisseur en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique. Il a cependant estimé que les nouveaux taux permettraient à sa société d'être plus concurrentielle.

L'entreprise torontoise - dont les clients se trouvent pour la plupart dans les régions de Toronto, Vancouver, Edmonton et Calgary - a annoncé qu'elle réduisait ses frais d'itinérance de données au pays pour les faire passer à 5 cents par mégaoctet, contre 1 $ auparavant. Les frais d'itinérance pour les appels baissent de 25 %, à 15 cents la minute, tandis ceux pour les messages textes diminuent de 66 %, à 5 cents le message.

Le gouvernement fédéral s'est engagé à favoriser une concurrence accrue au sein du secteur du sans-fil. Cependant, chacun des trois grands fournisseurs compte au moins 10 fois plus de clients que Wind Mobile, dont le nombre d'abonnés est actuellement de quelque 760 000.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer