Mobilité: Ottawa réservera un bloc de fréquences aux petits joueurs

Le gouvernement fédéral entend réserver un important bloc de fréquences aux... (Photo Andrew Burton, archives Reuters)

Agrandir

Photo Andrew Burton, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Paddon
La Presse Canadienne
Toronto

Le gouvernement fédéral entend réserver un important bloc de fréquences aux plus petits joueurs et aux nouvelles firmes lors des enchères du spectre prévues l'an prochain, dans le but d'accroître la concurrence dans le secteur canadien du sans-fil, a affirmé lundi le ministre fédéral de l'Industrie, James Moore.

Les enchères du spectre des SSFE-3, qui n'étaient pas attendues si tôt, auront lieu en plus de celles de la bande de 2500 mégahertz déjà prévues pour le mois d'avril de l'an prochain.

M. Moore a affirmé qu'en tenant les enchères du spectre des SSFE-3 plus tôt, les investisseurs auraient davantage de certitudes, et il a dit espérer qu'ils seraient plus enclins à financer une concurrence accrue au sein de l'industrie canadienne du sans-fil.

Plus tôt cette année, Ottawa a obtenu 5,27 milliards $ avec les enchères de la bande de 700 MHz, une portion du spectre très convoitée utilisée par les réseaux de services sans fil pour transmettre de l'information.

«Dans la même perspective que lors des enchères des bandes de 700 MHz et 2500 MHz, les règles encadrant ces enchères favoriseront la concurrence dans le marché du sans-fil et placeront les intérêts des consommateurs d'abord», a déclaré lundi le ministre Moore lors d'une conférence de presse.

M. Moore a indiqué que 30 MHz des 50 MHz du spectre des SSFE-3 seraient réservés aux nouveaux venus déjà en activité, lors des enchères de l'an prochain.

«Cela représente plus de la moitié du spectre des SSFE-3 rendu disponible, et il s'agit du plus important bloc à avoir été réservé aux nouveaux venus au Canada», a-t-il ajouté.

Les trois plus importants fournisseurs de services sans fil au Canada représentent la vaste majorité du marché canadien du sans-fil, dont seule une petite portion est occupée par des entreprises ayant émergé à la suite des enchères du spectre de 2008 - pour lesquelles une grande portion avait également été mise de côté pour les nouveaux venus.

L'un des participants aux enchères de 2008, Mobilicity, poursuit actuellement ses activités sous la protection de la cour, et un autre, Public Mobile, a été acheté par Telus (T.T). D'autres fournisseurs ont cependant mis la main sur de petites parts de marché.

Wind Mobile, qui compte des clients en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique, a dit être ouvert à la possibilité de faire équipe avec d'autres nouveaux venus, mais il a de la difficulté à trouver du soutien financier.

Vidéotron, de Québecor (T.QBR.B), a fait part de son intention d'étendre ses activités hors du Québec si les conditions sont bonnes.

Le ministre Moore a dit avoir confiance que de nouveaux investisseurs se manifesteraient lors des prochaines enchères. Il a cependant indiqué que ses responsables ne s'étaient entretenus avec aucune entreprise au sujet du processus à venir.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer