La FIQ dénonce la mauvaise gestion au CUSM

La présidente de la FIQ, Régine Laurent, et... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La présidente de la FIQ, Régine Laurent, et son vice-président, Daniel Gilbert, ont tenu un point de presse dimanche après-midi.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) dénonce la mauvaise gestion de la direction du CUSM qui « compromet la qualité des soins aux patients et affecte les professionnelles en soins » et réclame une enquête sur les décisions budgétaires de la direction.

Dans un point de presse tenu dimanche après-midi, la présidente de la FIQ, Régine Laurent, le vice-président, Daniel Gilbert, et la présidente du Syndicat des professionnelles en soins infirmiers et cardio-respiratoires du CUSM, Denyse Joseph, ont déploré une série de mesures mises en place ces derniers mois et qui, selon eux, ont un impact senti sur les soins donnés au Centre universitaire de santé McGill. 

Ils déplorent que la direction procède à des réorganisations du travail sans consulter le syndicat et que leurs demandes d'informations sur les coupures à venir demeurent sans réponse. 

« Nous avons tout essayé mais à ce jour, nous n'avons toujours pas reçu le plan global de compression, a dit Mme Laurent. Il y a un manque flagrant de transparence et ce sont les soins aux patients qui sont amputés. »

Le CUSM est en activité depuis le printemps 2015. Déjà 60 millions de dollars ont été amputés dans les budgets et 28 millions doivent encore être coupés, a rappelé Denyse Joseph lors du point de presse. La FIQ déplore que le CUSM « réduise les ratios de professionnelles en soins/patients », coupe dans les budgets de formation et ferme les yeux sur une hausse marquée du taux d'absentéisme du personnel.

«Le CUSM s'est engagé à rétablir l'équilibre budgétaire en protégeant en tout temps la sécurité des patients et l'accès aux soins et services. Le plan de retour à l'équilibre prévoit une vingtaine de mesures dont une revoit les ratios du personnel sur les unités de soins. Ceux-ci seront ajustés aux ratios déjà en place dans des établissements comparables au CUSM. Des ajustements à la structure administrative sont aussi en cours. Il est faux de prétendre que le taux d'encadrement est plus élevé au CUSM qu'ailleurs», a réagi la direction du CUSM par voie de communiqué.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer