Virus Zika: un premier cas répertorié au Québec

Le directeur national de santé publique Horacio Arruda... (Photo Jaime Saldarriaga, Reuters)

Agrandir

Le directeur national de santé publique Horacio Arruda a précisé en entrevue que le cas confirmé qui provient du Québec a été décelé chez une personne qui avait voyagé dans la région des Antilles.

Photo Jaime Saldarriaga, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne

Les autorités de la santé publique du Canada rapportent à ce jour quatre cas de personnes qui ont été infectées par le virus Zika, soit un au Québec, un en Alberta et deux en Colombie-Britannique.

L'Agence de la santé publique du Canada a fait le point sur la situation, vendredi, au cours d'une conférence téléphonique. Elle n'a pas voulu donner de détails sur les personnes infectées, sauf pour préciser qu'il n'y avait aucun cas de femme enceinte, à sa connaissance, parmi ces quatre cas. Et ces personnes ont toutes été infectées à l'étranger.

L'agence a rappelé que les risques de contracter le virus Zika au pays sont «très faibles» puisque les moustiques qui le transmettent ne sont pas adaptés à notre climat nordique.

À Québec, le directeur national de santé publique Horacio Arruda a précisé en entrevue que le cas confirmé qui provient du Québec a été décelé chez une personne qui avait voyagé dans la région des Antilles. À son retour, elle a eu des symptômes qui s'apparentaient à une grippe, avec une éruption cutanée. Elle a consulté un médecin et a été soignée. Elle est maintenant rétablie et est retournée au travail, a rapporté le docteur Arruda.

Les autorités canadiennes pensent que le nombre de cas au pays pourrait croître au cours des prochains jours.

«C'est toujours possible, parce que maintenant, on a sensibilisé la population (à ce virus) et aussi les fournisseurs de soins de santé. On attend peut-être d'autres cas, mais c'est important de dire que tous les cas jusqu'à maintenant sont liés aux voyages à l'étranger dans les régions touchées par le virus. Il n'y a aucun cas de transmission locale au Canada», a insisté le docteur Howard Njoo, sous-ministre délégué et administrateur en chef de la santé publique du Canada.

Le virus Zika a une période d'incubation de trois à 12 jours. Les symptômes, s'ils se manifestent, durent de deux à sept jours. Il s'agit de fièvre peu élevée, d'éruptions cutanées, de maux de tête et de faiblesse.

Les personnes infectées ne sont pas contagieuses.

La plupart des personnes infectées se rétablissent complètement et sans complications.

Les autorités de la santé mettent en garde particulièrement les femmes enceintes puisque l'on croit que le virus peut entraîner des complications chez les bébés, notamment la microcéphalie ou des problèmes neurologiques.

Des études scientifiques doivent d'ailleurs êtes menées pour mieux connaître ce virus, ont souligné les responsables fédéraux de la santé.

Pour l'instant, il n'existe pas de vaccin contre le virus Zika.

Les autorités de la santé publique rappelle que la meilleure façon de se protéger est d'éviter les piqûres d'insectes, donc d'utiliser du répulsif à moustiques, de porter des vêtements longs et de veiller à ce que des moustiquaires soient installés aux portes et fenêtres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer