• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Frais de stationnement: les patients du CUSM portent plainte au Protecteur du citoyen 

Frais de stationnement: les patients du CUSM portent plainte au Protecteur du citoyen

Le parc de stationnement du CUSM, qui comprend... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le parc de stationnement du CUSM, qui comprend 1582 places pour les visiteurs et 1267 pour les employés, a coûté 105 millions.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jugeant « exagérés » les tarifs de stationnement au Centre universitaire de santé McGill (CUSM), le comité des usagers de l'établissement vient de déposer une plainte au Protecteur du citoyen.

Le parc de stationnement du CUSM, qui comprend... (PHOTO BERNARD BRAULT, archives LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Le parc de stationnement du CUSM, qui comprend 1582 places pour les visiteurs et 1267 pour les employés, a coûté 105 millions.

PHOTO BERNARD BRAULT, archives LA PRESSE

Le stationnement du super hôpital situé dans Notre-Dame-de-Grâce est le plus cher de tous les stationnements d'hôpitaux de la province. Il suffit d'y laisser sa voiture plus de 90 minutes pour atteindre le tarif quotidien maximal de 25 $.

« Vingt-cinq dollars par jour pour stationner à l'hôpital à Montréal, ce n'est pas acceptable », dit Pierre Hurteau, membre du comité des usagers.

Après s'être adressé à la commissaire aux plaintes du CUSM, le comité des usagers a rencontré la direction de l'hôpital la semaine dernière. Un groupe de travail a été créé et se penchera notamment sur les aménagements qui pourraient être apportés à la politique tarifaire.

Les patients y seront représentés, mais ça ne les empêchera pas de poursuivre leur contestation. « On peut participer avec eux pour discuter d'allègements, mais en attendant, rien n'a changé pour le tarif de 25 $ et on considère que c'est exagéré. On a décidé de passer à l'étape suivante », dit M. Hurteau.

«Presque pas de choix»

Une plainte a donc été déposée jeudi au Protecteur du citoyen, qui agit en deuxième instance dans le réseau de la santé. « La directive ministérielle [sur les activités commerciales des hôpitaux] dit qu'on doit entre autres se référer à l'environnement de l'établissement pour établir le tarif, note M. Hurteau. Or c'est moins cher dans les autres hôpitaux et en plus, il n'y a presque pas de possibilités de stationner sur rue près du CUSM, car il y a des interdictions et des zones où ça prend des permis. Ce n'est pas facile, il n'y a presque pas de choix. »

Les hôpitaux sont tenus d'autofinancer leur stationnement, incluant les frais de sa construction. Le parc de stationnement du CUSM, qui comprend 1582 places pour les visiteurs et 1267 pour les employés, a coûté 105 millions.

Les stationnements des anciens hôpitaux du CUSM, dont l'Hôpital général de Montréal, le Royal-Victoria et l'Hôpital de Montréal pour enfants, ont généré l'an dernier des profits de 4,9 millions.

Plus cher à Montréal

Tous les grands hôpitaux montréalais imposent des frais nettement plus élevés que la moyenne provinciale, qui se chiffre à 7,78 $ par jour, selon une compilation faite en juin par La Presse. Il en coûte 23 $ au CHUM, 20 $ à Maisonneuve-Rosemont et à l'Hôpital général juif, 18 $ au CHU Sainte-Justine et 17,25 $ à l'Institut de cardiologie. Ailleurs en province, c'est au CHU de Québec (16 $) que les visiteurs paient le plus cher.

Tarifs de stationnement du CUSM

  • 0 à 30 minutes : 10 $
  • 31 à 60 minutes : 15 $
  • 61 à 90 minutes : 20 $
  • 91 minutes à 24 heures : 25 $

Tarifs réduits

  • Patients en oncologie ou en dialyse: 60 $ pour 4 semaines
  • Visites régulières: 75 $ pour 2 semaines, 110 $ pour 4 semaines
  • Laissez-passer familial: 60 $ pour 1 semaine, 85 $ pour 2 semaines, 150 $ pour 4 semaines

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer