Un enfant est amputé des deux jambes à cause d'une maladie rare

La bactérie Hemophilus influenzae de type B.... (PHOTO PC)

Agrandir

La bactérie Hemophilus influenzae de type B.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Helen Branswell
La Presse Canadienne
Toronto

Un garçon de Toronto âgé d'un an est atteint d'une rare et dangereuse infection sanguine.

Les médecins ont amputé Ethan Faria d'une partie de ses deux jambes dans l'espoir de le sauver de la maladie attribuée à la bactérie Hemophilus influenzae de type B (Hib).

L'enfant est hospitalisé à l'Hôpital pour enfants de Toronto, qui a refusé de commenter, prétextant le souhait de la famille de préserver son intimité. Plus tôt, celle-ci avait discuté de la situation avec le réseau anglais de Radio-Canada.

Dans un premier temps, on pensait que le petit souffrait d'une pneumonie.

Des amis de la famille tentent de ramasser 50 000 $ par Internet afin de l'aider à payer ses dépenses.

La Hib a déjà été responsable de 900 cas de maladie par année au Canada. Elle a cessé de se propager lorsqu'on a commencé des campagnes de vaccination au milieu des années 1980. Aujourd'hui, les enfants sont protégés contre la Hib par une série de vaccins contre la polio, le tétanos, la coqueluche et la diphtérie.

Il semble que le petit Ethan avait été vacciné contre la Hib à l'âge de deux, quatre et six mois. Une quatrième dose est nécessaire pour une protection optimale. L'Ontario encourage fortement une dernière vaccination à 18 mois. Ethan est encore trop jeune pour la recevoir.

Selon la Dre Shelley Deeks, directrice médicale, immunisation et maladies évitables par la vaccination à la Santé publique de l'Ontario, le vaccin contre la Hib est considéré efficace à 95 pour cent lorsque l'enfant a reçu les quatre doses. Les vaccins sont moins efficaces sans la quatrième dose, a-t-elle dit, mardi.

Si le cas d'Ethan est réellement tragique, les parents ne doivent pas s'inquiéter de la Hib si leurs enfants ont reçu tous les vaccins, a-t-elle ajouté. Elle a rappelé qu'il n'y avait qu'entre un et dix cas d'infection à la Hib en Ontario par année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer