L'hôpital Royal Victoria ferme après avoir déménagé ses patients

Une cérémonie a eu lieu après le transfert... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Une cérémonie a eu lieu après le transfert des patients, avant que l'hôpital ferme ses portes.

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Morgan Lowrie
La Presse Canadienne

C'était un jour de déménagement qui ne ressemblait à aucun autre à Montréal, dimanche, alors qu'un premier groupe de patients a été transféré de l'hôpital Royal Victoria vers le nouvel établissement du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

Au total, 154 patients, dont 15 bébés, ont fait le parcours de 30 minutes vers le super hôpital du CUSM installé à l'emplacement de l'ancienne gare de triage Glen, dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. Le transfert s'est déroulé sans anicroche, selon les autorités de l'hôpital.

«Le déménagement a été synchronisé et planifié avec nos partenaires, et tout se passe très bien», a déclaré le directeur des affaires publiques du CUSM, Richard Fahey. Il a affirmé qu'il s'agissait du plus important déménagement hospitalier de l'histoire du Canada.

Le transfert a été complété plusieurs heures plus tôt que prévu, en partie parce que le nombre de patients à déplacer était moins élevé que ce qui avait été prévu.

Le transfert des patients de l'hôpital Royal Victoria, ouvert depuis 122 ans, a constitué un projet complexe impliquant des milliers d'employés et des années de planification.

Finalement, tout s'est bien déroulé.

À 5 h dimanche matin, le nouvel hôpital a ouvert ses portes, tandis qu'au même moment, la salle d'urgence du Royal Victoria fermait les siennes.

Peu après 7 h, les 32 ambulances et autres véhicules de transfert ont commencé à quitter le Royal Victoria au rythme d'un toutes les trois minutes. Chaque patient a été transporté avec ses médicaments en compagnie d'au moins une infirmière. La police avait investi le parcours pour gérer la circulation et assurer le passage sans encombre des véhicules médicaux.

Au super hôpital du CUSM, des employés portant des t-shirts avec des codes de couleur ont accueilli les ambulances et les patients qui arrivaient. Une fois les patients à l'intérieur, des travailleurs sociaux informaient leurs proches de leur arrivée.

Le tout premier patient transféré, un bébé de l'unité des soins néonataux, est arrivé vers 7 h 30.

La première patiente de l'extérieur à se présenter au super hôpital était une femme sur le point d'accoucher, qui a donné naissance à un petit garçon en santé peu avant 7 h.

En milieu de matinée, des responsables de l'établissement ont confirmé que les patients les plus fragiles de l'unité de cardiologie avaient été transférés sans problème, et que le premier tomodensitogramme avait été réalisé dans le nouvel hôpital.

Le déménagement a duré un peu plus de cinq heures et a coûté environ 10 millions $ à l'hôpital.

«La sécurité était au coeur de nos priorités. Grâce à la planification soutenue et un excellent travail d'équipe, nous sommes fiers de dire que tous nos patients sont en ce moment confortablement installés dans nos nouveaux locaux au campus Glen», a dit Jean-Marc Troquet, chef des urgences pour adultes et coprésident du comité de coordination du transfert des patients adultes, dans un communiqué.

La journée de dimanche marquait le début de plusieurs vagues de déménagement vers l'imposant complexe, qui permettra de consolider plusieurs services hospitaliers au même endroit.

Les patients de l'Hôpital de Montréal pour enfants, de l'Institut thoracique de Montréal et certains patients de l'Hôpital général de Montréal déménageront vers le nouvel emplacement au cours des prochaines semaines.

La construction et le processus d'appel d'offres du super hôpital de 1,3 milliard $ ont été assombris par des allégations de fraude et de corruption visant plusieurs dirigeants de l'établissement.

Les responsables espèrent maintenant que les caractéristiques de l'hôpital «conçu sur mesure pour le bien-être des patients», comme les chambres individuelles, les nouveaux équipements et un nouveau centre de traitement du cancer, en feront l'un des principaux établissements de pointe au Canada.

«Nous sommes très excités d'avoir la chance d'être dans cet hôpital moderne avec les meilleures technologies disponibles», s'est réjoui le docteur Greg Clark, directeur du département des urgences de l'hôpital Royal Victoria.

Montréal a aussi clos un chapitre de son histoire avec la fermeture de l'hôpital Royal Victoria, dont l'édifice à tourelles en calcaire, construit en 1893, a accueilli la première transplantation de rein réussie au Canada et la première unité de soins palliatifs du pays. Après le départ du dernier patient de l'établissement, une troupe de cornemuse s'est mise à jouer pendant que le drapeau de l'hôpital était abaissé pour signaler sa fermeture officielle.

Le déménagement de l'Hôpital de Montréal pour enfant aura lieu le 24 mai, tandis que le déménagement de l'Institut thoracique de Montréal et de quelques services de l'Hôpital général de Montréal se déroulera le 14 juin.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer