Le bilan du Carnaval de Québec s'annonce très positif

Une somme supplémentaire de 500 000 $ a... (Photo Le Soleil)

Agrandir

Une somme supplémentaire de 500 000 $ a été investie pour venir bonifier la programmation.

Photo Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Bonhomme, la reine et les duchesses peuvent désormais prendre une pause bien méritée.

Le Carnaval de Québec est arrivé à son terme dimanche en fin d'après-midi après 17 journées remplies d'activités de toutes sortes.

Alors qu'elle dressait son bilan préliminaire, la directrice générale de l'événement, Mélanie Raymond, débordait d'enthousiasme.

Même si elle a reconnu qu'il lui serait impossible de fournir des données précises sur l'achalandage tant qu'elle n'aurait pas reçu une étude de la firme SOM portant sur ce sujet, Mme Raymond a mentionné que «les sites étaient bondés» et qu'«il y avait des files d'attente partout».

Selon elle, cette popularité n'était certainement pas étrangère au fait qu'une somme supplémentaire de 500 000 $ a été investie pour venir bonifier la programmation.

Mélanie Raymond juge aussi que la forte affluence ayant pu être constatée de visu était sans doute liée au fait que le comité organisateur comprend désormais mieux comment courtiser plus d'une clientèle à la fois.

«Pendant longtemps, le Carnaval de Québec était sur un site unique. L'an dernier, on a décidé d'exploiter cinq lieux différents à la place des plaines d'Abraham. Ça a fait en sorte qu'on a pu donner une personnalité à chaque site et viser une clientèle différente à chaque endroit. Le Carnaval de Québec est passé d'un rassemblement familial à un événement qui offre maintenant une programmation pour tous les goûts», a-t-elle expliqué.

«Avec l'expérience de l'an dernier, les possibilités de tous les sites étaient connues. @Il a donc été possible de les maximiser», a ajouté Mme Raymond.

Elle a également fait valoir que le succès de l'événement avait toujours eu un rapport direct avec la contribution collective de nombreuses âmes charitables.

«On a près de 1000 bénévoles au Carnaval de Québec. C'est une force indéniable sur laquelle le comité organisateur peut compter. L'événement n'existerait pas sans eux, évidemment», a-t-elle précisé, reconnaissante.

Mélanie Raymond espère bien sûr qu'ils seront tous au rendez-vous en 2019 pour le prochain Carnaval de Québec qui sera présenté du 1er au 17 février.

D'ici là, elle promet que la réflexion se poursuivra pour faire en sorte que l'événement continue de progresser.

«L'évolution, ça ne devrait jamais s'arrêter. Il faut être capable de surprendre les gens constamment», a-t-elle conclu.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer