Le candidat du Parti Laval présente son programme électoral

Conseiller municipal depuis 2013, M. Trottier a décidé... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Conseiller municipal depuis 2013, M. Trottier a décidé de se lancer à la conquête de la mairie afin de mettre un terme à ce qu'il appelle une «période de transition qui dure depuis quatre ans».

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est sous le soleil, en plein coeur du Bois de l'Équerre, que le candidat à la mairie Michel Trottier, du Parti Laval, a rendu public son programme électoral : gel de taxes, redistribution de l'argent issu de la corruption, création de conseils de quartier et gratuité en transport en commun pour les étudiants.

« Nous nous présentons d'abord et avant tout pour les gens, pour tenir compte de leurs besoins, leurs aspirations et rétablir une politique de proximité », a affirmé M. Trottier, entouré des 21 candidats qui brigueront les suffrages avec lui le 5 novembre prochain.

Conseiller municipal depuis 2013, M. Trottier a décidé de se lancer à la conquête de la mairie afin de mettre un terme à ce qu'il appelle « la période de transition qui dure depuis quatre ans » marquée, selon lui, par une administration « froide, sans âme et bureaucratique ». « C'est plus l'administration qui dirige la Ville que le politique », a critiqué le chef de Parti Laval.

Selon ce dernier, l'équipe du maire Marc Demers est surtout préoccupée par les structures administratives, ayant gonflé le nombre de gestionnaires à la Ville (485 personnes) sans augmenter l'offre et la qualité des services aux contribuables.

Désireux de présenter une véritable vision de développement pour Laval, M. Trottier a dévoilé l'ensemble de ses engagements plutôt que de les égrener tout au long de la campagne électorale. Il croit que cela permettra à la population de juger du sérieux du travail accompli et de la réflexion qui s'en dégage.

Avec son programme intitulé Par amour, pour demain, Michel Trottier s'engage notamment à : 

- geler les taxes tant que le taux d'inflation sera inférieur à 3 % ;

- redonner les 10 millions de dollars récupérés de la corruption sous forme d'un crédit de taxes en 2018 ;

- créer sept conseils de quartier sur le territoire de Laval, dirigés par les élus sans égard à leur allégeance politique ;

- rendre gratuit l'utilisation des autobus de la STL pour les étudiants de 17-25 ans inscrits aux études postsecondaires à temps plein ;

- doter la Maison des Arts de deux pôles (est et ouest) pour faciliter l'accès à la culture ;

- planter 60 000 arbres en 4 ans ;

- annuler le micropuçage obligatoire des chiens et des chats.

Le Parti Laval entend investir dans les quartiers plutôt que de tout centraliser comme le fait le maire Demers, dit Michel Trottier, « Ça prend un équilibre entre un pôle central et les quartiers. Le centre aquatique de 61 millions est un bon exemple. Le petit gars de Saint-François qui est à 25 km n'ira pas souvent nager au centre-ville », a souligné M. Trottier.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer