Laval: près d'un policier sur deux atteint 100 000$

Près de la moitié des policiers de Laval ont gagné plus de 100 000$ en 2014,... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Près de la moitié des policiers de Laval ont gagné plus de 100 000$ en 2014, révèlent des documents obtenus par La Presse en vertu de la Loi sur l'accès à l'information. C'est beaucoup plus qu'à Montréal, à Longueuil ou encore à la Sûreté du Québec (SQ). Plusieurs événements imprévus ont forcé le recours aux heures supplémentaires l'an dernier, explique le Service de police de Laval, tandis la Fraternité des policiers dénonce le manque d'effectifs.

Quatre grands corps policiers du Québec

Des 581 policiers de Laval, 268 ont gagné plus de 100 000$ en 2014 lorsqu'on inclut les heures supplémentaires. C'est beaucoup plus qu'à Longueuil où 152 agents ont dépassé ce seuil, un corps policier qui compte pourtant 80 agents de plus que celui de l'île Jésus. Soulignons que les deux villes ont une population similaire. C'est également proportionnellement plus qu'à Montréal, où 1261 des 4800 policiers du SPVM ont gagné plus de 100 000$ l'an dernier. Quant à la Sûreté du Québec, 1138 de ses 5762 agents ont dépassé ce seuil.

Part des effectifs dont le salaire dépasse les 100 000$

  • Laval 46%
  • Montréal 26,2%
  • Longueuil 22,9%
  • Sûreté du Québec 19,8%

Les policiers lavallois mieux payés

Les données obtenues en vertu de la Loi sur l'accès à l'information démontrent que le salaire moyen le plus élevé se trouve à Laval. Celui-ci frôle d'ailleurs la barre des 100 000$ par an. L'échelon salarial le plus élevé pour les policiers lavallois est pourtant de 78 000$, de 87 000$ pour les sergents et de 95 500$ pour les lieutenants. Si autant d'agents gagnent bien davantage, c'est en raison des heures supplémentaires.

SalaireRémunération globale*
Laval97 829$142 429$
Montréal87 113$128 460$
Longueuil81 889$109 999$
SQn.d.104 764$
*En plus du salaire de base, la rémunération globale inclut le coût des avantages sociaux

Recours accru aux heures supplémentaires

Le Service de police de Laval (SPL) explique que plusieurs projets d'enquête importants ont nécessité l'an dernier un recours accru aux heures supplémentaires. Plusieurs événements imprévus, comme les nombreuses manifestations contre le projet de loi 3 sur les régimes de retraite, ont aussi forcé les policiers à travailler davantage. Enfin, plusieurs postes étaient vacants en début d'année, ce qui a également forcé le SPL à demander à certains de ses agents de prolonger leurs quarts de travail pour combler les trous.

Manque d'effectifs à Laval?

La Fraternité des policiers de Laval voit dans ces chiffres l'illustration des effets du manque de personnel au sein du Service de police de Laval, le syndicat réclamant depuis plusieurs années une augmentation des effectifs. «À chaque négo, on est en demande là-dessus. Mais traditionnellement, l'employeur a toujours été très frileux à mettre un plancher d'emploi. Rajoutez-nous 80 policiers et il se ferait beaucoup moins de temps supplémentaire», dit le chef syndical, André Potvin.

Nombre de policiers par 100 000 habitants

  • Montréal 248
  • Longueuil 159
  • Laval 140

N. B.: Évidemment, nous avons écarté de cette comparaison la Sûreté du Québec, dont le territoire couvre tout le Québec. Reste que l'on compte 70 policiers de la SQ par 100 000 habitants au Québec.

Le policier le mieux payé à Montréal

Si le salaire moyen le plus élevé se trouve à Laval, c'est tout de même à Montréal que se trouve le policier le mieux payé en 2014. Un sergent superviseur dans un poste de quartier a plus que doublé son salaire en travaillant pour 117 700$ en heures supplémentaires l'an dernier. Pour atteindre un salaire de 181 000$, le sergent le mieux payé de la Sûreté du Québec a lui aussi réussi à accumuler davantage en heures supplémentaires que son salaire de base.

  • Sergent superviseur de quartier de Montréal 226 211$
  • Sergent de la SQ 181 653$
  • Sergent détective de Laval 170 365$
  • Sergent de Longueuil 157 090$

Négos à la SQ

La diffusion de ces données sur la rémunération dans les principaux corps policiers de la province amènera certainement de l'eau au moulin dans les négociations pour le renouvellement de la convention collective des agents de la Sûreté du Québec. Ceux-ci sont en effet sans contrat de travail depuis le 31 mars. L'Association des policiers provinciaux du Québec, qui représente les agents de la SQ, a d'ailleurs préféré ne pas commenter les chiffres obtenus par La Presse en raison des négociations en cours.

- Avec la collaboration de Serge Laplante

Montréal paie mieux son chef de police

Avis aux aspirants chefs de police: c'est la Ville de Montréal qui paie le mieux pour diriger un corps policier au Québec. La métropole est d'ailleurs à la recherche d'un nouveau chef de police avec l'annonce du départ de Marc Parent. Ce dernier a reçu en 2014 près de 50 000$ de plus que le directeur général de la Sûreté du Québec, selon les données obtenues par La Presse. Pourtant, avec ses 4812 agents, le SPVM compte moins de policiers que la SQ, qui en revendique 5762. De plus, la Sûreté est tenue d'offrir un éventail de services policiers plus important que celui du SPVM, soit un service de niveau 6, contre un service de niveau 5 pour la métropole. Laval et Longueuil doivent quant à elles offrir un service de niveau 3.

  • Chef de police de Montréal 255 077$
  • Directeur général de la Sûreté du Québec 208 887$
  • Chef de police de Laval 184 427$
  • Chef de police de Longueuil 168 920$

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer