Le prolongement du métro est «incontournable», estime Longueuil

La Ville de Longueuil demande au gouvernement du... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La Ville de Longueuil demande au gouvernement du Québec de traiter en priorité le prolongement de la ligne jaune du métro.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
La Presse

La Ville de Longueuil demande au gouvernement du Québec de traiter en priorité le prolongement de la ligne jaune du métro afin de « soutenir un important projet de développement » prévu sur son territoire, dans l'axe du boulevard Roland-Therrien.

Dans un mémoire déposé à la Commission des finances publiques, qui étudie le projet de loi 38 autorisant la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) à investir dans des projets de transports collectifs, la Ville de Longueuil accueille « favorablement le projet de loi et ses grands principes ».

L'administration de la mairesse Caroline St-Hilaire appuie également « sans réserve » le choix du gouvernement de confier à la CDPQ l'aménagement d'un train de type SLR sur le nouveau pont Champlain, entre la Rive-Sud et Montréal. Ce projet, souligne le mémoire, est « attendu depuis longtemps par les élus de Longueuil ».

Pour la Ville, le prolongement de la ligne jaune du métro représente aussi « un projet incontournable pour Longueuil ».

Ajout de six stations à Longueuil

Le projet prévoit l'ajout de six stations, à Longueuil, sur une distance de près de 7 km jusqu'à l'intersection du boulevard Jacques-Cartier. Selon ce scénario qui circule depuis 2014, la majorité des nouvelles stations seraient construites dans l'axe du boulevard Roland-Therrien, où la Ville a de grands projets de développement urbain. « Le prolongement de la ligne jaune du métro, jumelé à un réseau de transport actif structurant, en assurerait le succès », fait valoir l'administration St-Hilaire.

Le gouvernement du Québec a annoncé en janvier dernier que la Caisse de dépôt et placement du Québec allait investir directement dans la construction et l'exploitation de grandes infrastructures de transports collectifs qui sont prévues depuis de nombreuses années, mais que Québec n'a jamais eu les moyens de financer.

Le projet de loi 38 autorise la CDPQ à entreprendre l'étude et la réalisation de deux grands projets, soit la construction d'un SLR sur le nouveau pont Champlain et du Train de l'Ouest entre Dorval et le centre-ville de Montréal. Les investissements pourraient totaliser jusqu'à 5 milliards.

Les prolongements du métro annoncés depuis 2009 à Montréal, Longueuil et Laval ne font toutefois pas partie des projets confiés par Québec à la Caisse de dépôt et placement.

Loi 38: la Ville demande un «forum de coordination»

La Ville de Longueuil recommande au gouvernement du Québec de prévoir dans la nouvelle loi un « Forum de coordination et d'échanges » formel avec la Caisse, qui permettrait aux élus et aux municipalités de faire valoir leurs points de vue, « dans le meilleur intérêt des utilisateurs ». « Le projet de loi demeure muet sur les mécanismes de coordination entre la Caisse et les élus municipaux, selon le mémoire déposé. Par exemple, la Caisse prendra-t-elle en considération les enjeux municipaux d'aménagement dans un projet de transport collectif ? Dans l'éventualité où il y aurait mésentente entre la Caisse et les élus municipaux sur un ou des aspects d'un projet donné, comment seront gérés les désaccords ? Qui tranchera ? » Longueuil recommande enfin « un mécanisme assurant aux usagers qu'ils ne subiront pas de hausses-surprises des tarifs afin de combler les besoins de rendement de la Caisse ».

Intégrer les deux projets de train

Le président du conseil d'Aéroports de Montréal (ADM), James Cherry, a recommandé hier que les deux grands projets de transports en commun projetés par la Caisse de dépôt et placement du Québec soient réalisés «de manière intégrée» avec le même matériel roulant, afin de créer un réseau de trains légers de type SLR, «plus grand que la somme de ces deux composantes».

En utilisant la même technologie pour le train SLR du nouveau pont Champlain et le Train de l'Ouest, dit M. Cherry, le nouveau réseau «relierait la Rive-Sud au coeur de l'ouest de l'île de Montréal, en passant par le centre-ville et l'aéroport de Dorval, et avec des arrêts possibles à L'Île-des-Soeurs, dans la Cité du multimédia, au marché Atwater, à Lachine, etc.» La Caisse de dépôt profiterait de plus «d'effets de synergie» en combinant ces deux projets en un seul.

ADM, l'organisme qui gère l'aéroport international Trudeau, dans l'ouest de l'île de Montréal, mettra à la disposition de la Caisse toutes ses études techniques et d'achalandage réalisées depuis 2002 dans le cadre d'un projet de navette ferroviaire qui n'a jamais abouti entre l'aéroport et le centre-ville de la métropole.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer