Mairie de Saguenay: Gaudreault ne compte pas affronter Tremblay

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay.... (PHOTO MICHEL TREMBLAY, archives Le QUOTIDIEN)

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay.

PHOTO MICHEL TREMBLAY, archives Le QUOTIDIEN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patrice Bergeron
La Presse Canadienne
QUÉBEC

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, peut dormir tranquille. Le député péquiste de Jonquière, l'ancien ministre Sylvain Gaudreault, ne se lancera pas dans une campagne à la mairie au scrutin de 2017, même si un tout récent sondage publié lundi le donne gagnant.

L'enquête d'opinion menée par Segma Recherche pour le compte de la station KYK Radio X accorde 52,7 pour cent des intentions de vote à M.Gaudreault, contre 47,3 pour cent à Jean Tremblay.

Or le député de Jonquière a néanmoins écarté l'idée de se lancer en politique municipale. Il a assuré qu'il était en politique québécoise pour y rester. Il a pris pour preuve son appui récent accordé à son collègue Bernard Drainville, dans la course à la direction du Parti québécois.

«La réponse est non», a-t-il dit, dans une conférence de presse lundi, à la Tribune parlementaire de la presse à Québec, au côté de Bernard Drainville et d'autres députés péquistes qui l'appuient.

«Je viens d'embarquer dans la campagne de Bernard Drainville. C'est parce que c'est avec lui que j'ai le goût de gagner. C'est avec lui que j'ai le goût de continuer à faire mon travail de député. C'est surtout avec lui que j'ai le goût de reprendre le pouvoir en 2018 et de former le prochain gouvernement. Alors il n'est pas question que je me présente (à l'élection pour devenir) maire de Saguenay.»

Le maire de Saguenay et le député de Jonquière ont croisé le fer fréquemment. Encore dernièrement, M. Gaudreault avait condamné la déclaration de Jean Tremblay, qui blâmait les écologistes de Greenpeace et les intellectuels pour les ennuis de la papetière Résolu, qui possède une usine dans la municipalité.

Le sondage téléphonique a été mené du 16 au 20 mars auprès de 500 répondants. La marge d'erreur est de 4,4 pour cent.

Jean Tremblay a été réélu avec plus de 16 000 voix d'avance au scrutin de 2013 sur son plus proche adversaire. Il s'agit d'un cinquième mandat pour le maire, qui avait d'abord été élu comme premier magistrat de Chicoutimi en 1997, avant la fusion de Jonquière, de Chicoutimi et de La Baie, notamment, qui a donné naissance à la ville de Saguenay.

Sylvain Gaudreault est député de Jonquière depuis 2007. Il a été ministre des Affaires municipales et des Transports du gouvernement Marois, de septembre 2012 à avril 2014. Il est actuellement porte-parole de l'opposition officielle en environnement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer