Exclusif

Ministère de l'Immigration: pas de demandes en ligne avant juin

La ministre de l'Immigration Kathleen Weil a présenté... (PHOTO FRANCIS VACHON, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

La ministre de l'Immigration Kathleen Weil a présenté l'automne dernier une réforme de l'immigration calquée sur celle du gouvernement fédéral. Lorsqu'elle sera en vigueur, les candidats ne seront plus sélectionnés sur la base du « premier arrivé, premier servi », mais plutôt en fonction de leur capacité à combler les besoins en main-d'oeuvre.

PHOTO FRANCIS VACHON, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un cafouillage informatique force le gouvernement Couillard à retarder de nouveau - cette fois de quatre mois - la date à laquelle les candidats à l'immigration transmettront une demande en ligne. Pour donner de meilleures chances aux candidats qui ont fait les frais des ratés du portail Mon projet Québec, la ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, doublera le nombre d'admissions.

« Je n'ai plus de tolérance pour le risque dans ce dossier, résume en entrevue Mme Weil. Ma priorité, ce sont les candidats à l'immigration eux-mêmes. »

Il y a deux semaines, des dizaines de milliers d'immigrants potentiels devaient se rendre sur le portail Mon projet Québec afin de transmettre une demande au Ministère. Mais le site était inaccessible à cause d'une panne de serveur.

C'était le dernier d'une série de ratés pour le portail, qui est dysfonctionnel depuis sa mise en ligne, le 5 janvier. Sa capacité est trop faible pour accueillir les milliers de candidats qui souhaitaient créer un dossier. Certains ont mis des heures, voire des jours pour s'y connecter. Or les formulaires papier ne sont plus acceptés.

La situation a entraîné un premier report de la date de transmission des candidatures. Mais cette fois, Mme Weil ne prend aucun risque : la date-butoir est repoussée jusqu'en juin. Le Ministère aura le temps de peaufiner le fonctionnement de son site et les demandeurs auront un préavis de plusieurs mois.

Le processus devait mener à la sélection de 2800 immigrants en vertu du programme des travailleurs qualifiés. Ce nombre sera doublé à 5000, une « mesure d'équité », selon l'expression de Mme Weil.

Selon elle, ces mesures envoient un message clair aux personnes qui ont dû composer avec les ratés du système.

« Je pense qu'ils vont voir qu'il y a une volonté de reconnaître cette difficulté qu'ils ont vécue », estime Kathleen Weil, ministre de l'Immigration.

Lors de la réouverture des candidatures, le principe du « premier arrivé, premier servi » continuera d'être appliqué. Mais on donnera priorité aux quelque 42 000 personnes qui ont créé un dossier dans les dernières semaines malgré les problèmes du portail.

Un système «beaucoup plus rapide»

Kathleen Weil a présenté l'automne dernier une réforme de l'immigration calquée sur celle du gouvernement fédéral. Lorsqu'elle sera en vigueur, les candidats ne seront plus sélectionnés sur la base du « premier arrivé, premier servi ». On les choisira plutôt en fonction de leur capacité à combler les besoins en main-d'oeuvre.

Ce projet de loi est toujours à l'étude.

Lorsque la réforme sera en vigueur, Québec sera moins exposé aux problèmes informatiques comme ceux du portail Mon projet Québec, dit Mme Weil. Car au lieu de recevoir des milliers de demandes et de les traiter une à une, le ministère de l'Immigration demandera aux candidats de s'inscrire dans une banque et c'est lui qui approchera ceux qui répondent le mieux à ses besoins.

« Le nouveau système va être beaucoup plus rapide, assure Mme Weil. Nous ne vivrons plus cette situation. »

Enquête de la protectrice du citoyen

La protectrice du citoyen, Raymonde Saint-Germain, a ouvert une enquête sur les ratés du portail Mon projet Québec. L'ombudsman du gouvernement du Québec a reçu « quelques plaintes » relativement aux problèmes du site web, a confirmé sa porte-parole Carole-Anne Huot, hier. La nature exacte de ces plaintes reste confidentielle. C'est la première fois que le bureau du Protecteur du citoyen reçoit des plaintes sur des problèmes informatiques au ministère de l'Immigration.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer