Crédits d'impôt: une députée caquiste avait appuyé Productions J

Julie Snyder, la fondatrice de Productions J.... (Photo: Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse)

Agrandir

Julie Snyder, la fondatrice de Productions J.

Photo: Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Comme présidente de l'Association québécoise de la production médiatique (APMQ), Claire Samson, désormais députée caquiste, avait produit une lettre pour souscrire aux attentes de Julie Snyder à l'égard des crédits d'impôt à la production télévisuelle.

Historiquement, la direction de l'AQPM avait été opposée à ce qu'une compagnie de production liée à un diffuseur profite des généreux crédits d'impôt prévus, puisque le diffuseur est dans les faits celui qui déclenche le processus de production. Les Productions J avaient eu dans le passé accès à ce crédit, mais les choses ont changé quand Mme Snyder et Pierre Karl Péladeau, propriétaire de Québecor et par conséquent de TVA, sont devenus un couple.

Dans une lettre que lui avait demandée Mme Snyder, le 10 février 2014, Mme Samson souligne que son association «ne s'opposerait pas à ce que ce programme soit interprété comme confirmant l'admissibilité de Productions J». En revanche, l'association continue de maintenir que «les diffuseurs et leurs affiliés ne doivent pas avoir accès au programme» et que «nous nous opposerions à toute interprétation qui ouvrirait la porte à cet accès». 

L'opposition péquiste a fait circuler lundi la lettre de Mme Samson. Interrogée par La Presse, celle-ci a expliqué que «c'étaient des millions de dollars pour Production J». «On avait écrit une lettre au ministère pour dire qu'on devait s'interroger - Mme Snyder et M. Péladeau venaient de se séparer - , et j'écrivais qu'il fallait faire attention. On voulait que le ministère se penche sur la question.  

«Ils ne sont plus ensemble, on ne va pas monitorer les vies personnelles des gens. C'est ce que je disais à l'époque. Maintenant, à partir du moment où elle est sa conjointe, c'est lié. Ils vont se marier en plus l'été prochain; plus lié que ça, tu meurs», a résumé Mme Samson.

Dans son dernier budget, à la fin mars, le gouvernement Couillard a retiré le crédit d'impôt aux Productions J qui avait été accordé sous Pauline Marois juste avant la tenue des élections de 2014.

Productions J a refusé notre demande d'entrevue.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer