François Legault veut réformer le mode de scrutin

Le chef de la CAQ, François Legault, a... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le chef de la CAQ, François Legault, a plaidé en faveur d'un scrutin proportionnel mixte qui tiendrait davantage compte du pourcentage du vote reçu par chacun.

PHOTO JACQUES BOISSINOT, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) François Legault veut réformer le mode de scrutin. Le chef de la Coalition avenir Québec a dit souhaiter lundi qu'une partie des députés de l'Assemblée nationale soient désignés en fonction du nombre total de votes que chaque parti politique obtient aux élections.

Le chef caquiste a dévoilé une dizaine de propositions visant à améliorer le fonctionnement des institutions démocratiques et à lutter contre le cynisme de la population. Il demandera aux membres de son parti d'approuver ces idées, qui deviendraient alors des positions officielles de la CAQ.

En tête de liste, M. Legault propose de réformer le mode de scrutin pour introduire des éléments de proportionnalité.

« Ce que je souhaite, c'est qu'il y ait moins de cynisme au Québec qu'il y ait plus de confiance entre les citoyens et la classe politique, a-t-il dit.. Et je pense que ça passe par un mode de scrutin proportionnel mixte. »

Actuellement, les 125 députés de l'Assemblée nationale sont désignés en fonction d'un vote à un tour dans chaque circonscription. Aux yeux du chef caquiste, « tout le monde perd » dans ce système car les partis peuvent former des gouvernements majoritaires sans obtenir plus de la moitié des suffrages.

Il cite l'exemple du gouvernement Couillard, qui contrôle 56% des sièges à l'Assemblée nationale alors qu'il n'a recueilli que 42% des votes aux dernières élections. En 1998, c'est le Parti québécois qui a été réélu alors qu'il n'avait obtenu que 43% des suffrages.

M. Legault propose qu'un certain nombre de sièges soient attribués en proportion du nombre de votes obtenus par chaque partis. Les députés seraient choisis à partir de listes régionales fournies par chaque parti.

Vote par internet et décorum

Autre proposition visant à favoriser la participation aux élections, le chef de la CAQ propose d'introduire le vote électronique par internet. 

Rappelons qu'aux élections municipales de 2005, plusieurs villes ont expérimenté le vote électronique. Les scrutins ont été marqués par d'importants problèmes techniques qui ont retardé la compilation des résultats. Le Directeur général des élections a imposé un moratoire sur le vote électronique en octobre 2006.

François Legault propose également une série de mesures visant à assainir les débats à Québec. Il souhaite donner au président de l'Assemblée nationale de forcer les ministres à répondre aux questions de l'opposition. Il suggère aussi de dédier chaque semaine une séance de questions exclusivement au premier ministre afin de le libérer pour d'autres tâches les autres jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer