Cabinet fantôme: Pierre Poilievre devient critique aux finances

Le député conservateur Pierre Poilievre... (Photo Adrian Wyld, PC)

Agrandir

Le député conservateur Pierre Poilievre

Photo Adrian Wyld, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Alors que le Parti conservateur entend faire de la gestion de l'économie et des finances publiques l'un des principaux enjeux de la prochaine campagne électorale, le chef conservateur Andrew Scheer jette son dévolu sur le bouillant député Pierre Poilievre pour mener la charge sur cette question à la Chambre des communes.

M. Poilievre, qui été ministre d'État à la réforme démocratique et ministre du Développement social et de l'emploi dans l'ancien gouvernement de Stephen Harper, obtient donc le poste de critique de l'Opposition officielle en matière des finances dans le cabinet fantôme du chef conservateur.

Le député de Beauce Maxime Bernier, qui était le principal rival d'Andrew Scheer durant la récente course à la direction du Parti conservateur, convoitait ces fonctions, mais il s'est vu confier le poste de «ministre du cabinet fantôme» responsable de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique.

Dans une entrevue à La Presse, mardi soir, M. Bernier s'est dit satisfait des fonctions que lui confie M. Scheer, précisant qu'il s'agit pour lui d'un retour aux sources puisqu'il a déjà été ministre de l'Industrie durant le premier mandat du gouvernement Harper. Il a souligné qu'il pourra continuer à se faire l'apôtre «d'un plus petit gouvernement», comme il l'a fait durant la course à la direction du Parti conservateur.

S'inspirant d'une pratique qui est en vigueur au parlement britannique, le Parti conservateur a décidé de donné un nouveau titre aux membres du cabinet fantôme à partir d'aujourd'hui. Au lieu d'être un porte-parole de l'opposition officielle pour un ministère, le député sera appelé le ministre du cabinet fantôme responsable des Finances, dans le cas de Pierre Poilievre.

«Nos ministres du cabinet fantôme sont unis, énergiques et diversifiés. Nous allons arriver à Ottawa cet automne avec un message clair pour les Canadiens: Nous sommes prêts à former le prochain gouvernement du Canada», a affirmé M. Scheer dans un communiqué de presse.  

Pour assurer l'unité des troupes, Andrew Scheer a nommé un autre rival de la course, le député ontarien Erin O'Toole, ministre du cabinet fantôme responsable des Affaires étrangères. M. O'Toole, qui s'exprime bien dans la langue de Molière, est arrivé troisième lors du congrès au leadership de mai dernier à Toronto.

Toutefois, M. Scheer a écarté de son cabinet fantôme deux candidats dans la course au leadership, soit la députée et ancienne ministre Kellie Leitch, qui avait fait campagne en promettant d'imposer un test de valeurs canadiennes aux immigrants, et le député Brad Trost, qui a avait fait campagne en mettant de l'avant son opposition à l'avortement.

Comme le rapportait La Presse hier, le député de la région de Québec, Gérard Deltell, continuera de faire partie de l'équipe économique en devenant ministre du cabinet fantôme responsable du Conseil du Trésor. Durant la course au leadership, M. Deltell avait appuyé Erin O'Toole et s'était vu confier le poste de critique en matière de finances durant cette période.

Un autre député du Québec, le député de Mégantic-L'Érable Luc Berthold, prend du galon en devenant le ministre du cabinet fantôme responsable de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire. M. Berthold a appuyé Andrew Scheer durant la course parce que ce dernier a défendu avec vigueur la gestion de l'offre pour le lait, les oeufs et la volaille, alors que Maxime Bernier avait promis de l'abolir.

L'autre élu du Québec qui joue un rôle influent au sein de l'équipe d'Andrew Scheer est le député de Richmond-Arthabaska, Alain Rayes, nommé lieutenant politique au Québec en juin. Il sera responsable du ministère des Affaires intergouvernementales. 

---

Voici la liste complète du cabinet fantôme

  • Ziad Aboultaif: ministre du cabinet fantôme responsable du Développement international.
  • Dan Albas: ministre du cabinet fantôme responsable des Petites entreprises.
  • Dean Allison: ministre du cabinet fantôme responsable du Commerce international.
  • John Barlow: ministre associé du cabinet fantôme responsable de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire.
  • Maxime Bernier: ministre du cabinet fantôme responsable de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique.
  • Luc Berthold: ministre du cabinet fantôme responsable de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire.
  • James Bezan: ministre du cabinet fantôme responsable de la Défense nationale.
  • Steven Blaney: ministre du cabinet fantôme responsable des Anciens Combattants.
  • Kelly Block: ministre du cabinet fantôme responsable des Transports. L'hon. Michael Chong : ministre du cabinet fantôme responsable de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires urbaines.
  • Tony Clement: ministre du cabinet fantôme responsable des Services publics et de l'Approvisionnement.
  • Gérard Deltell: ministre du cabinet fantôme responsable du Conseil du Trésor.
  • Todd Doherty: ministre du cabinet fantôme responsable des Pêches et Océans et de la Garde côtière canadienne, et s'occupera également de la Porte d'entrée de l'Asie-Pacifique.
  • Ed Fast: ministre du cabinet fantôme responsable de l'Environnement et du Changement climatique.
  • Marilyn Gladu: ministre du cabinet fantôme responsable de la Santé.
  • Rachael Harder: ministre du cabinet fantôme responsable de la Condition féminine.
  • Matt Jeneroux: ministre du cabinet fantôme responsable des Sciences.
  • Pat Kelly: ministre du cabinet fantôme responsable du Revenu national.
  • Peter Kent: ministre du cabinet fantôme responsable de l'Éthique.
  • Cathy McLeod: ministre du cabinet fantôme responsable des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord, des Services aux Autochtones et de l'Agence canadienne de développement économique du Nord.
  • Rob Nicholson: ministre du cabinet fantôme responsable de la Justice.
  • Alexander Nuttall: ministre du cabinet fantôme responsable de la Jeunesse, des Sports et des personnes handicapées.
  • Erin O'Toole: ministre du cabinet fantôme responsable des Affaires étrangères.
  • Pierre Paul-Hus: ministre du cabinet fantôme responsable de la Sécurité publique et de la Protection civile.
  • Pierre Poilievre: devient ministre du cabinet fantôme responsable des Finances et de la Commission de la capitale nationale.
  • Alain Rayes: ministre du cabinet fantôme responsable des Affaires intergouvernementales.
  • Scott Reid: ministre du cabinet fantôme responsable des Institutions démocratiques.
  • Michelle Rempel: ministre du cabinet fantôme responsable de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté.
  • Bob Saroya: ministre associé du cabinet fantôme responsable de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté.
  • Shannon Stubbs: ministre du cabinet fantôme responsable des Ressources naturelles.
  • Peter Van Loan: ministre du cabinet fantôme responsable du Patrimoine canadien et des Lieux historiques nationaux.
  • Karen Vecchio: ministre du cabinet fantôme responsable de la Famille, des Enfants et du Développement social.
  • Dianne Watts: ministre du cabinet fantôme responsable de l'Emploi, de la Main-d'oeuvre et du Travail.
  • Alice Wong: ministre du cabinet fantôme responsable des Aînés.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer