Le manifeste antipétrole pourrait être discuté au congrès du NPD

Et maintenant, alors que le leadership de M.... (PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Et maintenant, alors que le leadership de M. Mulcair est débattu et que le parti se questionne sur son identité et sa voie, des néo-démocrates importants feront en sorte que le manifeste «Un grand bond vers l'avant» soit ajouté aux discussions.

PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kristy Kirkup
La Presse Canadienne
Ottawa

Les partisans du manifeste «Un grand bond vers l'avant» ont un plan pour attirer l'attention sur leur plateforme lors du congrès du NPD qui aura lieu plus tard cette semaine.

Le manifeste requiert des changements considérables, visant à s'éloigner de la dépendance aux combustibles fossiles, un rejet des nouveaux pipelines et le renversement du système capitaliste sur lequel l'économie est fondée.

Des intellectuels de gauche avaient dévoilé ses principes en septembre, en plein coeur de la campagne électorale fédérale, secouant le chef du NPD Thomas Mulcair alors qu'il tentait de convaincre les Canadiens que son parti était une solution de rechange modérée aux conservateurs.

Et maintenant, alors que le leadership de M. Mulcair est débattu et que le parti se questionne sur son identité et sa voie, des néo-démocrates importants feront en sorte que le manifeste «Un grand bond vers l'avant» soit ajouté aux discussions.

Les ex-députés Libby Davis et Craig Scott, ainsi que le président de l'influente association de la circonscription de Toronto-Danforth et le réalisateur de documentaires Avi Lewis, font circuler un plan pour intégrer au congrès les idées du manifeste.

Mais ils ne s'attendent pas à une adoption immédiate de ces idées. Plutôt, ils demandent au NPD fédéral de souscrire aux valeurs qui y sont contenues, mais de lancer en même temps un processus interne qui permettra un débat en profondeur par ses membres.

Environ une vingtaine d'associations de circonscriptions du NPD demandent au parti d'adopter le plan du manifeste lors du congrès alors que les membres du parti réfléchissent à l'avenir du NPD après les résultats décevants de l'élection de 2015.

Étant donné l'intérêt accru, M. Lewis, l'un des acteurs-clés du manifeste, dit qu'il a travaillé avec Mme Davies, M. Scott et d'autres membres du NPD pour créer une voie procédurale dans ce but. Ils en sont venus à un processus en deux étapes.

Ils proposent deux résolutions pour débat à Edmonton: la première demande au parti de soutenir la vision du manifeste et la seconde verrait les associations de circonscriptions débattre comment mettre en oeuvre ces principes, afin d'avoir une discussion plus élargie au prochain congrès de 2018.

Lorsque le manifeste a été dévoilé lors de la campagne électorale, le chef Mulcair ne l'a pas endossé, mais a dit qu'il appréciait le débat d'idées.

Il fait maintenant face à un débat crucial sur son leadership à Edmonton pour déterminer s'il demeurera à la tête du parti.

La présidente du NPD Rebecca Blaikie a indiqué qu'il aurait vraisemblablement besoin de 70% des voix des délégués pour garder son poste, bien que M. Mulcair ait refusé de donner un chiffre qui pourrait le mener à donner sa démission.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer