Sondage: Trudeau écope pour sa performance «pitoyable», dit Boulerice

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin... (Photo Sean Kilpatrick, archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau.

Photo Sean Kilpatrick, archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
OTTAWA

Les derniers sondages suggèrent que les Canadiens jugent la performance du chef libéral Justin Trudeau «assez pitoyable», croit le député néo-démocrate Alexandre Boulerice.

Celui qui copréside la campagne du Nouveau Parti démocratique (NPD) a ainsi analysé deux coups de sonde qui placent sa formation en tête des intentions de vote tant au Québec qu'au Canada.

Au Québec, selon le sondage réalisé par CROP, le Parti libéral du Canada (PLC) est assez loin derrière le NPD, tandis que celui mené par EKOS le place en troisième position.

Pour Alexandre Boulerice, cela témoigne du fait que la population juge sévèrement le travail de Justin Trudeau.

«C'est sûr que le chef libéral, dans les derniers mois, a eu une performance qui a été assez pitoyable, ou louvoyante, à tout le moins», a-t-il dit en entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne.

Le député de Rosemont-La Petite-Patrie cite notamment la décision des libéraux de voter en faveur du projet de loi antiterroriste C-51 même s'ils le jugent imparfait.

«Ça sent l'opportunisme et l'électoralisme à plein nez, et je pense que les gens peut-être, se disent (...) que le chef libéral actuel n'a peut-être pas les épaules et le coffre qu'il faut», a-t-il fait valoir.

Le coup de sonde mené par CROP au Québec pour le quotidien La Presse donne 42 pour cent des intentions de vote au NPD, 25 pour cent au PLC, 15 pour cent au Parti conservateur et 13 pour cent au Bloc québécois.

La collecte de données s'est faite en ligne entre les 16 et 20 mai auprès de 1000 répondants.

Le sondage EKOS réalisé pour iPolitics semble confirmer cette tendance à la hausse pour l'ensemble du pays pour le NPD, dans la foulée de l'élection d'un gouvernement néo-démocrate en Alberta.

La course est cependant nettement plus serrée à l'échelle nationale: les néo-démocrates récoltent 29,6 pour cent des intentions de vote, contre 28,1 pour les conservateurs et 26,1 pour les libéraux.

Ce sondage effectué du 13 au 19 mai comporte une marge d'erreur de 1,9 pour cent, 19 fois sur 20.

Les politiciens se plaisent à dire qu'ils ne commentent pas les sondages, mais lorsque ceux-ci leur plaisent, ils font entorse à la règle, comme l'a fait M. Boulerice, vendredi.

«C'est très encourageant. On sent que le NPD a le vent dans les voiles. On le sentait déjà sur le terrain», a-t-il offert.

«Mais on prend ça aussi avec modestie en réalisant tout le travail qu'il reste à faire. (...) En ce moment, il n'y a aucun bulletin de vote dans une urne, donc on (les partis) est tous à zéro», a ensuite spécifié l'élu montréalais.

Les élections fédérales sont prévues dans cinq mois, soit le 19 octobre 2015.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer