Crise au SPVM: toutes les enquêtes internes transférées à la SQ

Le directeur du SPVM, Philippe Pichet, a annoncé par courriel à ses 5000... (Photo François Roy, archives La Presse)

Agrandir

Photo François Roy, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Le directeur du SPVM, Philippe Pichet, a annoncé par courriel à ses 5000 policiers et employés que toutes les enquêtes internes et spéciales actuellement en cours ou futures au SPVM sont immédiatement transférées à l'équipe d'enquêteurs de la SQ et des autres corps de police chargés de faire la lumière sur les allégations qui secouent actuellement la police de Montréal.

Voici le message intégral de M. Pichet:

Je tiens à vous informer que par souci de transparence et afin de faire la lumière sur la situation, j'ai demandé le transfert à la Sûreté du Québec de tous les dossiers d'allégations criminelles qui relèvent des enquêtes spéciales de la Division des affaires internes, ceux en cours et ceux à venir, pour que la nouvelle équipe mixte mise en place dernièrement par le Ministre Coiteux, puisse les traiter.

Ce transfert de responsabilité est effectif dès maintenant.

Philippe Pichet

Directeur

Plus tard dans la journée, le directeur du SPVM a ajouté que ce sont 22 dossiers d'enquêtes spéciales ou internes qui ont été transférés à l'équipe mixte d'enquête sur les allégations à la police de Montréal.

«C'est une bonne décision dans les circonstances», a simplement réagi le président de la Fraternité des policiers et policières du SPVM, Yves Francoeur. Selon certains informations, les enquêteurs des affaires internes et spéciales du SPVM auraient continué certaines démarches d'enquête ces derniers jours malgré qu'ils soient éclaboussés par les allégations formulées par deux anciens hauts officiers du SPVM à l'émission J.E. de TVA la semaine dernière.

On ignore quel impact aura cette décision du directeur Pichet sur les enquêtes internes en cours ou celles qui sont déjà devant les tribunaux, notamment celle des policiers Fayçal Djelidi et David Chartrand, arrêtés en 2016, et dont le dossier a débouché sur le scandale de l'écoute des journalistes, dont le chroniqueur de La Presse Patrick Lagacé.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer