La STM ignore quand tous ses trains Azur reviendront en service

La STM souhaite être capable de remettre en service... (PHOTO HUGO SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

La STM souhaite être capable de remettre en service deux trains Azur par semaine, mais cela dépendra de la disponibilité des pièces pour faire la modification sur les trains, a indiqué la directrice exécutive métro, Marie-Claude Léonard.

PHOTO HUGO SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Société de transport de Montréal (STM) est incapable de préciser à quel moment sera remis en service l'ensemble des rames de métro Azur, étant dépendante de l'usinage des pièces de remplacement pour régler le problème survenu il y a un mois.

Dans l'immédiat, un seul train roule avec les modifications apportées. Deux autres devraient être mis en circulation d'ici vendredi, a indiqué en conférence de presse, lundi après-midi, la directrice exécutive métro de la STM, Marie-Claude Léonard.

Selon cette dernière, l'impact sur le service est marginal, soit tout au plus 30 secondes de retard pour chaque train en heure de pointe.

Ni Mme Léonard, ni le directeur général de la STM Luc Tremblay ni le président du conseil d'administration Philippe Schnobb, n'ont été en mesure de dire quand les 11 autres trains Azur pourront rouler de nouveau. « On souhaite être capable d'en remettre deux en service par semaine mais ça dépendra de la disponibilité des pièces pour faire la modification sur les trains », a indiqué Mme Léonard.

Pour corriger le problème, la STM doit enlever les embouts sur les « frotteurs négatifs » - une pièce sous chaque voiture - et revenir à ceux qui sont utilisés sur les anciens trains MR-73. Si les pièces sont d'apparence semblable, elles sont composées d'un alliage de bronze différent. Avec l'usure rapide de ces embouts se dispersent de fines particules de l'alliage, qui se soudent sur les rails, ce qui provoque les problèmes, a expliqué le directeur exécutif de l'ingénierie, François Chamberland.

« Le train Azur est un très bon train », a soutenu M. Chamberland pour qui il est normal d'avoir des ajustements.

Le 17 janvier dernier, la STM a dû retirer l'ensemble des rames de métro Azur à la suite d'un bris d'équipement survenu trois jours plus tôt. Cela avait provoqué la fermeture complète d'une partie de la ligne orange du métro.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer