Exclusif

Aéroport Montréal-Trudeau: moins d'attente, moins de fouilles?

Aucun délai n'a été supérieur à 30 minutes... (Martin Tremblay, archives La Presse)

Agrandir

Aucun délai n'a été supérieur à 30 minutes à la douane de l'aéroport Montréal-Trudeau lors de la dernière période des Fêtes.

Martin Tremblay, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir vu le temps d'attente à la douane atteindre jusqu'à deux heures l'été dernier, l'aéroport Montréal-Trudeau est le seul des trois principaux aéroports du pays à avoir conservé une note parfaite durant les Fêtes, alors que le temps d'attente n'y a jamais dépassé 30 minutes aux heures de pointe. Le syndicat s'inquiète toutefois de cette note parfaite, obtenue « aux dépens de la sécurité ».

AUCUN RETARD DURANT LES FÊTES

L'été dernier, le temps d'attente pour franchir la douane à l'aéroport Montréal-Trudeau a dépassé une heure à 15 reprises. Une situation exceptionnelle : les trois autres grands aéroports du pays (Toronto, Vancouver et Calgary) n'avaient dépassé une heure d'attente qu'à cinq reprises, chaque fois à Toronto. Mais pour la dernière période des Fêtes, l'aéroport montréalais obtient une note parfaite, aucun délai n'ayant été supérieur à 30 minutes. La période des Fêtes n'était toutefois pas un problème auparavant à la douane de l'aéroport Montréal-Trudeau : aucun délai supérieur à 30 minutes n'avait été enregistré durant la période des Fêtes en 2015, selon l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC). Cette dernière affirmation est cependant contredite par le syndicat. « On m'avait rapporté qu'il y a eu des temps d'attente de plus de 30 minutes [durant les Fêtes de 2015] », soutient Jean-Pierre Fortin, président national du Syndicat des douanes et de l'immigration.

« AUX DÉPENS DE LA SÉCURITÉ », DIT LE SYNDICAT

Le syndicat des douaniers croit qu'il est « évident » que la note parfaite en matière de temps d'attente (moins de 30 minutes) à l'aéroport Montréal-Trudeau a été obtenue « aux dépens de la sécurité ». « On s'inquiète pour la sécurité. [La réduction du temps d'attente] ne peut pas se faire aux dépens de la qualité du travail. Il y a eu des assouplissements des règles pour s'assurer que le flot de trafic des voyageurs [soit fluide]. C'est évident qu'au nombre de voyageurs traités, tout ça s'est fait aux dépens de la sécurité, certaines règles n'ont pas été suivies. Il y a énormément de pression des gestionnaires pour assurer le traitement le plus rapide possible des voyageurs », explique M. Fortin. Les 200 douaniers de l'aéroport montréalais font partie de son syndicat. M. Fortin précise aussi que d'autres facteurs ont expliqué en partie le temps d'attente inférieur à 30 minutes.

RAPIDITÉ ET SÉCURITÉ, DIT GOODALE

Le ministre fédéral de la Sécurité publique Ralph Goodale n'a pas commenté les préoccupations du syndicat touchant la sécurité à l'aéroport Montréal-Trudeau. « Nous ne commentons pas les questions opérationnelles [qui sont du ressort de l'ASFC], mais les attentes du ministre sont que le traitement des passagers soit effectué le plus rapidement possible tout en veillant à la sécurité de la frontière », a déclaré l'attaché de presse du ministre Goodale, Scott Bardsley. Le cabinet du ministre Goodale explique notamment la réduction du temps d'attente dans les aéroports du pays durant les Fêtes par la gestion optimale des congés et des heures supplémentaires des douaniers, « la réaffectation d'agents vers des points d'entrée achalandés en vue d'y accroître la capacité » et « l'optimisation des bornes automatisées ». L'ASFC n'a pas souhaité commenter les inquiétudes du syndicat relatives à la sécurité à l'aéroport Montréal-Trudeau, hier.

DES VOLS MIEUX RÉPARTIS

Durant les jours les plus occupés, l'aéroport Montréal-Trudeau reçoit autant de voyageurs durant les Fêtes que l'été. La différence : les vols sont mieux répartis au cours de la journée lors de la période des Fêtes, selon Aéroports de Montréal et l'Agence des services frontaliers du Canada. « Il y a plus de destinations soleil l'hiver et elles sont mieux réparties durant la journée, alors que les vols européens [plus nombreux l'été] arrivent en fin d'après-midi et en début de soirée pour repartir le même soir », dit Stéphanie Lepage, porte-parole d'Aéroports de Montréal. L'aéroport montréalais reçoit en moyenne quelque 44 000 voyageurs par jour (seuls les voyageurs internationaux franchissent la douane). Ce nombre peut atteindre 60 000 voyageurs lors des jours les plus occupés.

MOINS DE FORMALITÉS

L'Agence des services frontaliers fait aussi remarquer que les touristes étrangers, dont le passage à la douane est généralement plus long, sont plus nombreux à atterrir à Montréal l'été que l'hiver. « [Durant les Fêtes], il s'agit principalement de Canadiens pour qui les formalités sont plus simples. En été, les formalités pour les voyageurs étrangers peuvent être plus longues à réaliser, car ils doivent nécessairement être accueillis par un agent, alors que les Canadiens et les Américains peuvent utiliser les bornes automatisées », explique Dominique McNeely, porte-parole de l'Agence des services frontaliers du Canada.

ET L'ÉTÉ PROCHAIN ?

« Il y a plusieurs facteurs qui ont causé des défis à l'aéroport de Montréal l'été », explique le cabinet du ministre Goodale dans une déclaration écrite. Parmi les facteurs cités par le ministre Goodale qui ne changeront pas : la configuration de l'espace de l'aéroport, les périodes d'achalandage, les volumes saisonniers et la croissance du nombre de passagers. La réduction du temps d'attente durant les Fêtes « démontre l'évolution continue des pressions sur l'Agence des services frontaliers du Canada et le besoin de vigilance constante », estime le cabinet du ministre Goodale, qui précise que l'ASFC et Aéroports de Montréal « continuent de travailler ensemble » dans ce dossier.

MIEUX À TORONTO, PIRE À VANCOUVER

Le temps d'attente à la douane durant les Fêtes s'est aussi amélioré à l'aéroport de Toronto : le nombre de jours où l'attente a été supérieure à 30 minutes est passé de 28 fois (il y a deux aérogares à Toronto) durant les Fêtes de 2015 à 9 fois durant la dernière période des Fêtes. En revanche, la situation du temps d'attente s'est détériorée à l'aéroport de Vancouver, qui est passé de 2 à 18 jours où l'attente a été supérieure à 30 minutes lors de la dernière période des Fêtes, par rapport à la même période en 2015.

NOTE PARFAITE À CALGARY

Quatrième aéroport en importance au pays, Calgary a aussi obtenu une note parfaite pour le temps d'attente à la douane lors de la dernière période des Fêtes. Pour la période des Fêtes en 2015, le temps d'attente y avait été supérieur à 30 minutes 20 jours sur 22. Depuis deux ans, les voyageurs n'ont jamais attendu plus d'une heure à la douane des quatre plus grands aéroports du pays (Toronto, Vancouver, Montréal et Calgary) durant la période des Fêtes (en 2015 et 2016).




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer