Vers deux fois plus de travaux à Montréal

Cette année, 295 kilomètres de rues, d'aqueducs et... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, archives LA PRESSE)

Agrandir

Cette année, 295 kilomètres de rues, d'aqueducs et d'égouts ont été rénovés sur l'île de Montréal. Pour les cinq prochaines années, la Ville veut annuellement retaper 676 kilomètres. C'est plus que deux fois plus.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que la congestion routière a atteint des sommets à Montréal, la situation ne va que s'empirer au cours des prochaines années. Les infrastructures routières et de l'eau sont dans un état si lamentable que la Ville de Montréal veut augmenter la cadence des travaux de 129% jusqu'en 2021.

«Il n'y a rien de sexy et aucun gain politique à faire en vous annonçant ceci un an avant les élections municipales. On le fait parce qu'il faut le faire, c'est fini le pelletage par en avant», a déclaré le maire Denis Coderre, ce midi, lors d'un discours devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Cette année, 295 kilomètres de rues, d'aqueducs et d'égouts ont été rénovés sur l'île. Pour les cinq prochaines années, la Ville veut annuellement retaper 676 kilomètres. C'est plus que deux fois plus.

Ce coup de barre coûtera 702 millions aux contribuables par année, un investissement «sans précédent», a souligné le maire Coderre.

«Le but n'est pas de transformer la ville en immense chantier pour les commerçants et les citoyens, c'est de rendre la Ville plus belle», a dit le maire Coderre, en admettant que ce geste nécessite des sacrifices. «Va falloir mettre les bouchées triples, on ne va pas s'étouffer, on va y aller de façon ordonnée», a-t-il ajouté lors de son discours devant les gens d'affaires.

Il y aura cependant un répit des travaux dans la zone du centre-ville en 2017 pour favoriser les célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

Le maire a par ailleurs voulu rassurer les gens qui craignent que cette explosion des contrats de construction ne favorise le retour de la collusion et de la corruption. Le Bureau de l'Inspecteur général servira de rempart aux fraudeurs, dit-il.

_________________________________________________

L'état de la situation

  • 524 km du réseau d'égout nécessitent une «attention immédiate», cela veut dire que ces tronçons sont à risque d'effondrement. C'est 11 % du réseau.
  • 1822 km de chaussée à Montréal sont dans un état «préoccupant» ou nécessitent une intervention immédiate. C'est 45% des rues à Montréal.
  • 15% des rues de Montréal sont considérées comme étant dans un état «excellent»
  • 543 km du réseau d'eau potable sont dans un état «préoccupant» ou nécessitent une intervention immédiate. Cela représente 20% du réseau.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer