Justin Trudeau au défilé de la Fierté à Montréal

Le premier ministre du Canada a participé à... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le premier ministre du Canada a participé à l'événement.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le coup d'envoi du 10e défilé de la fierté de Montréal a été donné par le premier ministre du Canada, dimanche. Justin Trudeau marque ainsi un moment historique. C'est la première fois qu'un premier ministre du Canada en fonction participe au défilé de la Fierté dans la métropole québécoise.

«Quel plaisir pour moi d'être de retour. Ça fait partie de mes étés depuis longtemps et je me réjouis de la présence de députés des différents partis», a dit M. Trudeau avant le départ.

Son discours a été perturbé par des manifestants en grève du Vieux-Port de Montréal. 

«C'est un changement de garde très important. On a vécu durant neuf ans sous un gouvernement conservateur qui ne démontrait aucune ouverture à la communauté LGBT, alors on est très heureux de cette ouverture», a déclaré le président-fondateur de Fierté Montréal, Éric Pineault. 

De nombreux autres dignitaires participent au défilé, notamment le premier ministre du Québec Philippe Couillard, le maire de Montréal Denis Coderre et le chef par intérim du Parti québécois, Sylvain Gaudreault.

«Je participe depuis de nombreuses années, bien avant ma vie publique, je venais avec mon conjoint», a déclaré M. Gaudreault, qui vit son homosexualité ouvertement.

«Il faut se rappeler les événements d'Orlando. Même si ici, au Québec, nous avons fait de nombreux gains, ce n'est pas comme ça partout dans le monde. C'est pour ça que ce défilé est extrêmement important», a avancé M. Gaudreault.

Un jeune visage inspirant

«Il faut toujours être soi-même et cette semaine en est juste une de plus dans l'année pour l'être», a déclaré la jeune Olie Pullen, coprésidente d'honneur de l'événement. 

Olie est née garçon. À 8 ans, elle a décidé que c'en était assez et qu'elle vivrait tel qu'elle se considérait: comme une fille. Elle est devenue le visage des enfants transgenres au Québec et milite pour une société sans discrimination. La fierté de la jeune fille, qui entamera son 2e secondaire dans deux semaines, se lisait dans ses yeux alors qu'elle parlait du rôle qui lui a été confié en cette semaine de la Fierté.

«Je suis extrêmement honorée qu'on m'ait demandé d'être co-présidente d'honneur».

Plus de 6000 marcheurs dans 150 contingents participent au défilé et quelque 300 000 spectateurs sont attendus. C'est le contingent Arc-en-Ciel d'Afrique qui ouvre le défilé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer