Publicité contre Coderre au pied de l'hôtel de ville de Montréal

La publicité présente une adresse pour un site... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

La publicité présente une adresse pour un site en français, RienDePlus.ca. Il s'agit en fait d'un lien vers le site de The Rebel, le média en ligne fondé par le controversé animateur Ezra Levant depuis la fermeture de la chaîne Sun News.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un immense panneau-réclame contre le maire de Montréal a fait son apparition au pied de l'hôtel de ville. Devant le refus du projet d'oléoduc Énergie Est, un média en ligne appelle à la suspension des paiements de péréquation pour le Québec pour punir les «fanatiques ingrats comme [Denis] Coderre» et «rappeler aux Québécois qu'ils ont assez abusé de l'Ouest du pays».

«Vous ne prendrez pas le pétrole de l'Alberta et de la Saskatchewan ? D'accord. Alors, fini les paiements de péréquation liés au pétrole», clame l'affiche géante qui présente une photo du maire de Montréal. Celle-ci ne passera pas inaperçue auprès du maire puisqu'elle est bien en vue de la terrasse de l'hôtel de ville et du bureau du maire.

La publicité présente aussi une adresse pour un site en français, RienDePlus.ca. Il s'agit en fait d'un lien vers le site de The Rebel, le média en ligne fondé par le controversé animateur Ezra Levant depuis la fermeture de la chaîne Sun News.

«Fini les paiements de péréquation pour les fanatiques ingrats comme Coderre», clame un texte rédigé en français sur le site. Le texte explique que l'objectif de cette campagne publicitaire est de «rappeler aux Québécois qu'ils ont assez abusé de l'Ouest du pays».

Dans une vidéo, Ezra Levant affirme que le maire Denis Coderre a «déclaré la guerre à l'Ouest du Canada» en s'opposant au projet d'oléoduc Énergie Est.

Le maire Coderre ne s'est pas montré décontenancé par cette campagne publicitaire dont il fait l'objet. «Je sais d'où ça vient. Tout ce que je dis, c'est merci pour l'investissement à Montréal. C'est ce qu'on pourrait appeler de la péréquation médiatique. On est contents», a-t-il badiné.

Denis Coderre dit refuser de voir dans le dossier d'Énergie Est un conflit entre l'Est et l'Ouest du pays. «Le problème est pas la relation entre les régions et on ne jouera pas le diviser pour régner pour mettre de l'huile sur le feu.» Il a invité à nouveau TransCanada à «refaire ses devoirs» avant de lui présenter son dossier.

Rappelons qu'après avoir autorisé l'inversement du pipeline d'Enbridge 9B à l'automne 2015, la Communauté métropolitaine de Montréal, que préside M. Coderre, s'est publiquement opposée en janvier dernier au projet de TransCanada d'aménager un nouvel oléoduc, Énergie Est. Le maire de Montréal avait alors jugé les risques environnementaux trop importants par rapport aux retombées pour le Québec. Il avait aussi dénoncé «l'arrogance» de l'entreprise qui avait refusé de participer à sa consultation publique sur le projet.

The Rebel est financé par les contributions de ses auditeurs. Celui-ci invite d'ailleurs ses partisans à lui faire des dons pour soutenir sa campagne publicitaire.

Ce média en ligne s'est récemment retrouvé au coeur d'une tempête lorsque l'accès à la législature de l'Alberta lui avait été refusé. Le gouvernement de Rachel Notley est finalement revenu sur sa décision devant le tollé suscité par cette interdiction.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer