Démantèlement des CDEC: Montréal récupère des millions

Ce sont les compressions budgétaires enclenchées par le... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Ce sont les compressions budgétaires enclenchées par le gouvernement du Québec qui ont entraîné le démantèlement de la plupart des corporations de développement économique communautaire au profit d'une nouvelle structure montréalaise.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville de Montréal a entrepris de récupérer les millions de dollars des coffres des corporations de développement économique communautaire (CDEC) dont elle a rapatrié certaines responsabilités en mars dernier.

Pour l'heure, la Ville a conclu des ententes avec 4 des 18 CDEC de son territoire, tous des organismes à but non lucratif ayant leur autonomie de gérance. Les 14 autres conventions de partage des actifs seront soumises à l'approbation des élus au cours des prochaines semaines.

Dans une première étape, Montréal a récupéré 3,2 millions provenant des CDEC Centre-Nord, Centre-Sud/Plateau-Mont-Royal, Saint-Léonard ainsi que du CLD des Trois-Monts (Outremont, Westmount et Mont-Royal).

Cette somme de 3,2 millions comprend entre autres des surplus budgétaires de 382 000 $ des quatre CDEC concernées. Il faut y ajouter 2,8 millions provenant des fonds d'investissement qui étaient gérés par les CDEC et qui étaient destinés à stimuler l'entrepreneuriat.

«La majorité de cette somme est déjà engagée sous forme de prêts ou de garanties de prêts à des entreprises», explique Martine Éthier, du Service du développement économique de la Ville de Montréal.

Mme Éthier explique également qu'il pouvait y avoir certaines différences entre les CDEC dans la façon de gérer ces sommes. «Il est utile de préciser que les politiques d'investissement étaient adoptées par les conseils d'administration des organismes», ajoute-t-elle.

Pour l'instant, Mme Éthier refuse de rendre publique l'évaluation des sommes que Montréal entend récupérer. Mais il est clair que les dollars seront remis entre les mains de PME MTL, un nouvel organisme créé par Montréal pour prendre le relais des CDEC quant au mandat du développement économique local.

Compressions budgétaires

Ce sont les compressions budgétaires enclenchées par le gouvernement du Québec qui ont entraîné le démantèlement de la plupart des CDEC au profit d'une nouvelle structure montréalaise. Le transfert d'actifs est donc prévu en vertu du cadre législatif adopté en juin 2014 par l'Assemblée nationale prévoyant le retour à l'équilibre budgétaire.

Au moment où s'effectuent tous ces calculs, la CDEC Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce fait l'objet d'une enquête de la police de Montréal pour une présumée fraude d'environ 100 000 $. Comme l'a révélé hier La Presse, une employée aurait bénéficié d'une double paie sur une période de près de deux ans et aurait empoché des remboursements d'allocations de dépenses hors normes.

Aucune accusation n'a été portée jusqu'à maintenant. La CDEC attend le rapport d'un juricomptable qu'elle a mandaté pour faire la lumière sur la situation. Ce rapport sera remis aux autorités policières, a affirmé le directeur général de la CDEC, Claude Lauzon.

«3,2 millions

Dans une première étape, Montréal a récupéré 3,2 millions provenant des CDEC Centre-Nord, Centre-Sud/Plateau-Mont-Royal, Saint-Léonard ainsi que du CLD des Trois-Monts.»


Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer