Dalle de Postes Canada: Denis Coderre réagit à la plainte

Denis Coderre... (PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE)

Agrandir

Denis Coderre

PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Malgré le dépôt d'une plainte à la police, le maire de Montréal Denis Coderre a réitéré hier qu'il était «fier» d'avoir détruit une dalle de béton de Postes Canada au marteau-piqueur pour empêcher l'installation de boîtes postales communautaires dans un parc.

«Y a-tu une plainte? Tu me l'apprends», a-t-il répliqué hier aux journalistes lors d'une mêlée de presse.

TVA a rapporté lundi qu'un citoyen aurait déposé une plainte contre le maire le 20 août, au poste de quartier 1 du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), à Kirkland. Les enquêteurs devront évaluer si un geste criminel a été commis.

«On va laisser le processus [suivre son cours], je suis fier de ce que j'ai fait», a déclaré le maire hier. «Les gens savent pourquoi je l'ai fait, et même le lendemain, j'ai dit: "On ne part pas en peur, c'est un geste unique et symbolique important qui envoie un message très clair à Postes Canada qui, eux, se conduisent de façon sauvage avec nous."»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer