Palmarès des municipalités: Québec fait mieux que Montréal

Québec rêve plus que jamais à un retour des Nordiques, relançant inévitablement... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Québec rêve plus que jamais à un retour des Nordiques, relançant inévitablement la rivalité avec Montréal. Pour l'instant, la capitale peut à tout le moins se targuer d'avoir le dessus sur la métropole hors de la glace. La Presse a profité du plus récent palmarès des municipalités pour se prêter au jeu des comparaisons entre les deux principales villes de la province.

Dépenses municipales par habitant

20092010201120122013
Québec1762$1962$2003$2095$2204$
Montréal2063$2122$2236$2266$2381$

Avantage Québec

Les dépenses par habitant sont moins élevées à Québec qu'à Montréal. Le Centre sur la productivité et la prospérité note toutefois que la croissance des dépenses a été plus forte dans la capitale que dans la métropole ces dernières années. Ainsi, alors que les dépenses de Montréal étaient 17 % plus élevées que celles de Québec en 2009, l'écart n'était plus que de 8 % en 2013.

Coût d'entretien d'un kilomètre de rue

20092010201120122013
Québec18 302$22 185$21 082$23 596$25 350$
Montréal38 606$31 214$32 470$33 298$34 094$

Avantage Québec

Reconnues pour leur état avancé de dégradation, les rues de Montréal coûtent beaucoup plus cher à entretenir que celles de Québec. L'écart s'est toutefois rétréci au fil du temps, alors que les coûts d'entretien de la capitale ont augmenté plus rapidement. En 2009, il en coûtait deux fois plus cher d'entretenir un kilomètre de rue dans la métropole, mais l'écart n'était plus que du tiers en 2013.

Déneigement: coût par kilomètre

20092010201120122013
Québec13 308$8180$11 072$10 817$10 820$
Montréal16 262$13 019$16 365$17 845$21 562$

Avantage Québec

Déneiger les rues à Québec coûte beaucoup moins cher qu'à Montréal. Il faut dire que la capitale recourt beaucoup plus au soufflage, une méthode d'élimination de la neige beaucoup moins onéreuse que le chargement, pratiqué uniquement dans les secteurs centraux de Québec. Montréal, qui charge la neige sur 90 % de son territoire, étudie d'ailleurs la possibilité de souffler davantage sur le terrain de ses citoyens afin de réduire ses coûts de déneigement.

Coût du service de police par habitant

20092010201120122013
Québec188$203$217$224$222$
Montréal289$295$307$329$343$

Avantage Québec

Les Montréalais paient beaucoup plus cher pour leur service de police que les citoyens de Québec en raison du niveau de service plus élevé imposé au SPVM. En effet, les responsabilités des corps policiers municipaux varient en fonction de la taille de la ville. Le SPVM doit offrir une vingtaine de services de plus que le SPVQ, comme assurer la sécurité sur le fleuve Saint-Laurent, gérer des événements terroristes, enquêter sur la corruption de fonctionnaires, mener des interventions héliportées, gérer une prise d'otage, disposer de plongeurs, désamorcer des engins explosifs ou encore infiltrer des agents dans des organisations criminelles.

Coût du traitement d'un mètre cube d'eau potable

20092010201120122013
Québec0,14$0,21$0,18$0,26$0,23$
Montréal0,08$0,09$0,10$0,10$0,11$

Avantage Montréal

De tous les indicateurs de gestion, ceux sur la gestion de l'eau sont les seuls pour lesquels la métropole arrive en tête de liste. Le directeur du Centre sur la productivité et la prospérité, Robert Gagné, y voit l'un des rares secteurs où les économies d'échelle tant promises par les fusions semblent avoir porté leurs fruits. Paradoxalement, note-t-il, le regroupement des usines de production et de traitement des eaux sur l'île de Montréal a eu lieu avant les fusions. Les coûts pour Québec sont quant à eux légèrement supérieurs à la moyenne des grandes villes.

Rémunération moyenne par employé

20092010201120122013
Québec74 947$82 120$82 999$87 503$93 560$
Montréal81 957$80 952$110 055$117 453$116 024$

Avantage Québec

La rémunération moyenne des employés de Montréal a considérablement augmenté en 2011 en raison de l'explosion du coût des charges sociales. Le Centre sur la productivité et la prospérité y voit la conséquence de la crise économique de 2008, qui a pris du temps avant de se répercuter sur les finances des municipalités. Le coup a été particulièrement dur pour Montréal, les charges sociales étant responsables à elles seules de 55 % de la hausse des dépenses de la métropole. Maintenant que les marchés se sont rétablis et que le projet de loi 3 sur le partage du coût des régimes de retraite a été adopté, la pression des charges sociales sur les finances de Montréal devrait diminuer au cours des prochaines années.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer