Métro de Montréal: une refonte majeure du réseau

Les documents révèlent ainsi que la ligne 2... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Les documents révèlent ainsi que la ligne 2 (orange) devra être scindée en deux lignes distinctes qui se rejoindraient à la station Bonaventure, si jamais on donnait suite au projet actuel de prolongement vers Laval, qui prévoit huit stations et 11 kilomètres de tunnels.

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
La Presse

Les prolongements du métro projetés à Laval, à Longueuil et dans l'est de Montréal ne feront pas qu'allonger le réseau d'une vingtaine de kilomètres. Ils entraîneront des transformations majeures du métro tel qu'on le connaît depuis toujours, et auront des conséquences sur les habitudes de déplacement de ses 900 000 usagers quotidiens.

>Prolongement du métro: la ligne bleue (Est de Montréal)

>Prolongement du métro: la ligne orange (Montréal et Laval)

>Prolongement du métro de Montréal: la ligne jaune (Longueuil)

Selon des documents préparés par la Société de transport de Montréal (STM), qui est responsable de l'exploitation quotidienne du métro, l'arrivée soudaine de dizaines de milliers de passagers additionnels s'effectuera dans un système qui est déjà en partie saturé. À moins d'apporter des changements majeurs pour «adapter» le réseau existant, le prolongement du métro pourrait, paradoxalement, entraîner une baisse générale de la fiabilité et de la qualité du service.

Les documents révèlent ainsi que la ligne 2 (orange) devra être scindée en deux lignes distinctes qui se rejoindraient à la station Bonaventure, si jamais on donnait suite au projet actuel de prolongement vers Laval, qui prévoit huit stations et 11 kilomètres de tunnels.

Les experts de la STM anticipent de plus un «entassement des voyageurs» à la station Berri-UQAM si on devait construire, comme prévu, six nouvelles stations à Longueuil dans le prolongement de la ligne 4 (jaune) actuelle. L'ajout de milliers de voyageurs à la station Berri-UQAM, où convergent trois lignes de métro, «apportera une surcharge supplémentaire au niveau des quais à la station Berri-UQAM», où transitent déjà plus de 240 000 personnes par jour.

Pour minimiser l'impact de cette nouvelle clientèle, il faudrait donc prolonger aussi la ligne 4 du côté de Montréal jusqu'à la station McGill actuelle, selon les experts de la STM.

Enfin, le prolongement prévu de la ligne 5 (bleue) en direction d'Anjou, dans l'est de Montréal, met en lumière des changements majeurs dans la conception même des stations. Les documents obtenus indiquent que désormais, toutes les stations situées en fin de ligne devraient être équipées d'un quai central au lieu de quais latéraux, communs à la quasi-totalité du réseau.

Présentement, dans la grande majorité des stations, les rames de métro circulent au centre et sont bordées de quais d'embarquement, situés de chaque côté. À l'avenir, dans les stations terminales, les usagers devraient avoir accès à leur rame à partir d'un quai unique et plus large, situé au centre, tandis que les trains rouleront sur les côtés.

Cette configuration réduirait le temps perdu dans les manoeuvres de retournement des trains, et permettra d'assurer une meilleure fréquence de passage pour les usagers.

Sur la ligne 5 (bleue) actuelle, la station terminale Snowdon n'est pas dotée d'un quai central. Si la transformation de la station n'était pas possible, les experts de la STM estiment qu'il serait opportun de prolonger la ligne d'une station vers l'ouest, dans l'arrondissement de Hampstead.

Deux lignes orange

Les documents obtenus par La Presse ont été soumis au printemps 2012 par la STM au bureau de projet sur les prolongements du métro, placé sous la supervision de l'Agence métropolitaine de transport (AMT). Créé en 2009, ce Bureau doit présenter prochainement ses recommandations quant à l'ordre de réalisation de chacun des prolongements projetés. Il est possible que le Bureau recommande également de construire chacun de ces tronçons de métro en plusieurs phases.

La réalisation complète des trois prolongements prévus (voir autres textes) pourrait donc s'échelonner sur plus de 20 ans.

Les effets les plus dramatiques anticipés par les experts de la STM surviendraient sur la ligne 2 (orange) après l'ouverture des six nouvelles stations à Laval. Ces nouvelles stations recevraient une clientèle équivalente à celle des trois stations inaugurées dans cette ville en 2007 et l'arrivée de cette clientèle additionnelle surchargerait les stations du centre-ville de Montréal.

De plus, avec ses prolongements, la ligne 2 totaliserait 40 stations et 42 km de longueur, ce qui en ferait «l'une des plus longues au monde en exploitation». Cette étendue la rendrait aussi plus vulnérable, puisqu'un retard de seulement quelques minutes, causé par un incident banal dans une station, pourrait avoir des répercussions sur l'ensemble de la ligne.

Dans son scénario d'exploitation, la STM recommande donc de scinder la ligne 2 à la station Bonaventure, de manière à créer deux lignes distinctes. La ligne 2 Ouest partirait de Bonaventure en direction de Côte-Vertu et poursuivrait sa course jusqu'au Carrefour Laval, après avoir desservi un total de sept nouvelles stations.

La ligne 2 Est partirait elle aussi de Bonaventure en direction de la station lavalloise de Montmorency. Une nouvelle station serait construite dans le prolongement du métro de Laval actuel, sur le boulevard du Souvenir. Un dernier lien serait ajouté entre les stations du Souvenir et Saint-Martin, où les lignes 2 Est et 2 Ouest se croiseraient.

Un tel changement suppose aussi que tous les usagers qui circulent actuellement sur la ligne 2, entre le centre-ville et les quartiers de l'ouest de Montréal, devraient dorénavant changer de ligne de métro à la station Bonaventure.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer