435 millions pour un train de l'Est au diesel

La construction du train de banlieue Montréal-Mascouche, communément appelé le... (Photo: Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

Photo: Ivanoh Demers, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
Bruno Bisson
La Presse

La construction du train de banlieue Montréal-Mascouche, communément appelé le train de l'Est, nécessitera des investissements de 435 millions, sans l'électrification, et ne sera achevée qu'à l'été 2012, avec presque deux ans de retard sur l'échéancier d'origine.

Le décret autorisant la réalisation du projet a été adopté la semaine dernière par le gouvernement du Québec, et impose 18 conditions à l'aménagement de ce projet de train d'une longueur de 51 km, entre le centre-ville et la banlieue nord-est de Montréal.

 

Parmi ces conditions, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) exige que le tronçon ferroviaire de 13 km qui sera construit entre les municipalités de Mascouche et de Repentigny soit conçu en prévoyant les équipements nécessaires à une éventuelle électrification de la ligne.

Selon le promoteur du projet, l'Agence métropolitaine de transport (AMT), cette condition de réalisation entraînera à elle seule un coût additionnel de 12,6 millions, qui n'était pas prévu au projet original.

L'agence gouvernementale a estimé hier que l'électrification immédiate de cette nouvelle ligne de train aurait retardé sa mise en service «de quatre à cinq ans» en raison de la lourdeur des travaux à réaliser sur la portion déjà existante de 38 km de son tracé qui traverse l'île de Montréal. La voie ferrée empruntée par le train de l'Est, entre Repentigny et le centre-ville, appartient au CN, et est l'un des couloirs de circulation les plus utilisés pour le transport des marchandises.

L'AMT n'a pas fourni d'estimation des coûts de l'éventuelle électrification de ce train de banlieue, qui sera donc alimenté par diesel sur la plus grande partie du parcours. Le futur train devra emprunter le tunnel sous le mont Royal en mode électrique, jusqu'à la Gare centrale de Montréal, en utilisant le chemin de fer déjà électrifié du train Deux-Montagnes. Les documents disponibles révèlent, par ailleurs, que les changements apportés au projet pour permettre le passage sécuritaire du train à proximité d'une usine de munitions, à Repentigny, coûteront 15 millions de plus que les coûts déjà prévus par l'AMT.

Au total, soutient le promoteur, les conditions imposées au projet par le MDDEP entraîneront des coûts additionnels de 45 millions qui s'ajoutent aux investissements de 390 millions déjà prévus. Il s'agit d'une hausse de 11,5% par rapport aux coûts estimés l'an dernier, et de 45% par rapport au coût anticipé, en 2006, lors de l'annonce du projet par le premier ministre du Québec, Jean Charest. Le coût était alors estimé à environ 300 millions.

Selon les prévisions les plus optimistes de l'AMT, le train de l'Est, avec ses six départs quotidiens dans chaque direction, devrait transporter 11 000 passagers par jour, dès sa mise en exploitation. À titre comparatif, c'est à peu près le même achalandage que le train desservant les municipalités de Blainville et de Saint-Jérôme, dans les Basses-Laurentides (10 000 usagers par jour), mais beaucoup moins que les lignes de Dorion-Rigaud (15 000 passagers par jour) ou de Deux-Montagnes (30 000 usagers), qui offrent toutefois plus de départs, hors pointe.

Sept des dix gares prévues dans l'île de Montréal devront être construites de toutes pièces. L'AMT prévoit lancer ces travaux dès l'été prochain. Les quatre gares prévues en banlieue sur le tracé du train de l'Est, à Repentigny, Charlemagne, Terrebonne et Mascouche, doivent être mises en chantier à l'automne, en même temps que le tronçon ferroviaire de 13 km entre Repentigny et Mascouche, qui sera aménagé au milieu de l'autoroute 640.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer